La dynamique des milieux et des paysages sur la marge nord-est du Parc national du Niokolo-Koba : un indicateur de rupture entre le milieu et la société mandingue (Sénégal oriental) ?

par Sébastien Larrue

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Serge Morin.

Soutenue en 2003

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Le Parc national du Niokolo-koba est créé en 1926. En 1969, des villageois sont expulsés des terres qu'ils occupent et sont relogés à la périphérie du parc. Cet acte s'inscrit dans la logique d'une " protection dure " de la biodiversité et d'un refus de reconnaître la société malinkée capable de gérer le milieu sans le dégrader. Et pourtant, la " nature " est ici le résultat d'une coévolution complexe entre la société malinkée et son milieu. Les formations végétales en sont à la fois l'interface et la signature. Les " savanes " ou les " forêts claires " sont le reflet d'une recolonisation des ligneux sur des espaces post-culturaux dont le feu et le temps de " jachère " conditionnent la diversité et la physionomie. Nous sommes en présence de milieux qui, au fil du temps, ont été " domestiqués ". Les blocages fonciers occasionnés par le Parc national et les restrictions d'usage imposées par la forêt classée du Diambour provoquent par endroit une pénurie de terres arables. Ces contraintes conduisent les populations locales à diminuer les temps de jachère et entraînent la disparition des friches. Par ailleurs, la présence des aires protégées s'accompagne d'une transformation des mentalités qui amène la société à considérer le milieu différemment. Cet ensemble de faits se manifeste par une régression de la mosai͏̈que forestière au profit d'une banalisation des paysages caractérisée par la perte des divers types de formations végétales soudaniennes.

  • Titre traduit

    The dynamic changes in environments and landscapes on the north-east of the Niokolo-Koba National Park : an indicator of severed links between the environment and the Mandingue community (eastern Senegal)


  • Résumé

    The Niokolo-Koba National Park was created in 1926. In 1969, some villagers were expelled from the lands where they had lived and relocated on the fringe of the national park. That step was in keeping with a policy of "hard protection" of biodiversity and a disregard for the Malinke community, which was considered as incapable of managing the environment without degrading it. Nevertheless, what we call "nature" here is the result of a complex coevolution of the Malinke community and their environment, a coevolution of which plant formations are both an interface and a signature. The "savannahs" or dry forests result from a recolonizing by ligneous plants of previously cultivated areas, the diversity and physionomy of which are conditioned by bushfires and the duration of the fallow period. These are environments which have been "domesticated" over the years. The land use restrictions linked with the national park development and the limitations imposed by the preservation of the Diambour classified forest have brought about a shortage of arable land in some places. These conditions have forced the local populations to reduce the duration of the fallow period and have brought about the disappearance of fallow areas. The existence of protected areas generally leads to a transformation of attitudes, thereby modifying society's perception of the environment. All these factors have served to impoverish the forest, which has given way to unexceptional landscapes following the loss of several types of sudanian plant formations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (344 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f.314-331

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université. Section Lettres, Langues et Sciences Humaines Lafayette.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 31917
  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 3206
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.