Edward Burne-Jones ou Eduardo Della Francesca ? : les processus de création et les références de Sir Edward Burne-Jones

par Martine Anderlini

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Dominique Jarrassé.

Soutenue en 2003

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Burne-Jones, peintre britannique du XIXe siècle a largement utilisé les références pour ses créations. Cette étude, basée surtout sur les sources premières, peintures, arts décoratifs, correspondance, etc. . . Aborde divers aspects de son processus créatif : influence de ses contemporains, matériel de sources dont il disposait, et utilisation de ses sources. Nous tentons ainsi de définir ce qui est emprunté et ce qui est spécifique à Burne-Jones. Cette thèse s'avère etre une étude sur ce qu'un peintre a pu comprendre et utiliser de l'art du Quattrocento, ainsi que d'autres e��poques, et l'on peut considérer que l'artiste a effectué un travail d'historien de l'art, les tableaux remplaçant les livres qu'il aurait pu écrire. Le role de la référence apparaissant en outre comme le meilleur moyen de donner une vraissemblance à̧ un monde purement imaginaire, un pays qui n'existe pas mais qu'on ne peut que désirer, une alternative merveilleuse à la civilisation industrielle dans la quelle il vivait, mais qui ne le satisfaisait pas.


  • Résumé

    Burne-Jones, a 19th C. British painter, has widely used the references for his creations. This study, mainly based on primary sources, paintings, decorative arts, correspondence, etc. . . , is about various aspects of his creative preocess : influence of his contemporaries, sources material, he had, and use of these sources. We also try to define what is borrowed and what is pure Burne-Jones. This thesis turns out to be a study about what a painter may have understood and taken from Quattocento's art, and the arts of others periods, and we can consider the artist acted as an historian of art, paintings replacing books he might have written, the role of the reference also appears to be the best way to make possible a pure imaginative world, a land no one can define, only desire, a marvellous alternative to the industrial civilization he was living in, but so unsatisfying to him.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 7 vol. (1621 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 576-589. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.