Morphodynamique des plages à barres en domaine méso à macrotidal : exemple de la plage du Truc Vert, Gironde, France

par Daniela De Melo Apoluceno

Thèse de doctorat en Sciences du vivant. Géosciences. Sciences de l'environnement. Géologie marine

Sous la direction de Jean-Pierre Tastet.

Soutenue en 2003

à Bordeaux 1 .


  • Résumé

    Pendant les 3 ans d'étude (1998-2001), la plage du Truc Vert a présenté plusieurs types morphologiques qui ont été assemblés en 3 groupes (I, II, III). Les types Ia et Ib (groupe I) sont formés par 3 à 4 systèmes barre-bai͏̈ne ayant une longueur d'onde moyenne de 474m. Le groupe II est composé des systèmes irréguliers des types IIa, IIb, IIc et IId. Ces derniers montrent des barres intertidales coupées par des chenaux des bai͏̈nes. La position des barres qui peuvent être submergées, et la longueur de ces sytèmes sont très variables. Finalement, le groupe III correspond à une morphologie de plage plane caractérisée par un profil court et concave vers le haut avec de rares barres presque submergées. L'analyse des données hydrodynamiques a montré que l'évolution temporelle des différents types morphologiques dépend de l'énergie des vages (hauteur et période), de leur direction et de leur durée, ainsi que du contexte morphologique. A partir de ceci, il a été possible de déterminer 4 modèles morphodynamiques conceptuels concernat la mise en place, l'évolution longitudinale et la déstructuration des systèmes barre-bai͏̈ne, ainsi que la formation d'une plage plane. Ces modèles composent un cycle évolutif qui débute par l'action de fortes vages d'O-NO et NO (de plus de 4,5 m de hauteur signifiactive et de plus de 8 s de période signifactive) et la mise en place d'une plage plane, caractérisant un transfert de sédiments vers la plage sous-marine. 7 à 10 jours plus tard, des barres sous-marines internes en croissant apparaissent (types IIb ou IIc). Ensuite, ces barres tendent à s'accrocher à la côte et, dans un délai de 13 à 18 jours, les systèmes barre-bai͏̈ne apparaissent (types Ia ou Ib). Après leur mise en place, en association avec des vagues d'O-NO et NO (de moins de 2 m de hauteur et 8 s de période), ces systèmes migrent longitudinalement vers le sud (0,8 et 3,8 m/jour) au cours d'un été. Une migration vers le nord, associée à des vagues d'O-SO, a également été observée. Ce cycle évolutif peut être interrompu par des vagues de plus de 3 m de hauteur et 8 s de période provenant de l'O-NO et du NO, mais également par des vagues moins dynamiques mais plus fréquentes (entre 2 et 3 m de hauteur et 8 s de période mais d'une durée supérieure à 4 jours). Nous avons observé que le développement complet d'un cycle évolutif sur la côte girondine pouvait prendre de 13 jours à plus de 4 mois. Il apparaît donc que ces processus peuvent se développer au cours de courtes périodes, à la suite de fortes tempêtes, ou au cours de longes périodes, en conséquence de variations saisonnières.

  • Titre traduit

    Morphodynamics of bar beaches in a meso to macro-tidal domaine : the example of Truc Vert beach, Gironde, France


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 246-[45] p.
  • Notes : Reproduction de la thèse autorisée
  • Annexes : Bibliogr. p.235-243. Annexes [43] p.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FTA 2736

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Géosciences et environnement.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 03 BOR1 2736
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.