Xylophilus ampelinus, agent causal de la nécrose bactérienne, colonise la vigne par voie externe via des pleurs contaminés ainsi que par voie interne via le xylème vers le vieux bois, lieu de survie de la bactérie

par Sophie Grall

Thèse de doctorat en Phytopathologie

Sous la direction de Charles Manceau.

Soutenue en 2003

à Angers .


  • Résumé

    La nécrose bactérienne de la vigne, causée par Xylophilus ampelinus, est une maladie actuellement en expansion en France dans les vignobles du Cognac, de l'Armagnac, et du Diois. Les difficultés rencontrées pour éradiquer la maladie sont en partie dûes à la méconnaissance de l'écologie du pathogène. Nous avons étudié l'écologie de X. Ampelinus dans des jeunes plants du cépage Ugni blanc en fonction du mode de contamination en serre ainsi qu'à l'échelle du cep et de la parcelle dans des zones contaminées du vignoble de Cognac. Nous avons fabriqué des mutants gfp de la souche CFBP2098 de X. Ampelinus pour étudier sa localisation tissulaire après inoculation. Infiltré sous vide dans une bouture lignifiée, X. Ampelinus se maintient dans cet organe et colonise très rarement les jeunes pousses qui en sont issues. Inoculé sur des sections de tiges végétatives, X. Ampelinus colonise progressivement la plante vers le bas via les vaisseaux du xylème où il s'organise en biofilms. Tous les faisceaux vasculaires ne sont pas envahis, ce qui permet la survie de la plante. Inoculé sous forme d'aérosol , X. Ampelinus colonise progressivement les organes néoformés, d'où l'importance de la phase épiphyte dans le développement de la maladie. Au vignoble, les ceps contaminés émettent des bactéries par les pleurs de façon irrégulière et hétérogène lors du débourrement. C'est l'origine de l'inoculum qui induit l'apparition de symptômes caractéristiques. Le vieux bois reste contaminé durant toute l'année et sert de réservoir d'inoculum permettant une contamination endogène de la sève brute pendant l'hiver et le printemps. X. Ampelinus se développe de façon commensale dans les vaisseaux de xylème du bois aoûté, induisant même une forme de résistance à la sur-inoculation. D'après l'analyse de la répartition des ceps contaminés dans les parcelles de vigne, celles-ci peuvent être très contaminées mais n'exprimer que peu ou pas de symptômes.


  • Résumé

    In France, bacterial necrosis of grapevine, caused by X. Ampelinus, is still spreading through the vineyards of Cognac, Armagnac and Die. The difficulties that have been met to eradicate the disease are partly due to the lack of knowledge on the ecology of X. Ampelinus. We studied the ecology of X. Ampelinus in young plants of Vitis vinifera cultivar Ugni blanc in greenhouse, and in individual vinestocks and vineyards in contaminated areas of Cognac. We constructed gfp-mutants of theof the CFBP2098 strain of X. Ampelinus to display its location after inoculation. When X. Ampelinus cells were vacuum infiltrated in woody-cuttings, the bacterial cells stayed inside the cuttings and colonized the new emerging plantlets very rarely. When X. Ampelinus cells were inoculated on fresh sections of vegetative stems, X. Ampelinus colonized the plant down the crown progressively through xylem vessels where they structured as biofilms. Not all vascular clutters were invaded, so the plant survived. When X. Ampelinus cells were sprayed onto the canopy, the bacterial cells colonized the new emerging organs progressively, what highlights the epiphytic phase in the disease development. In vineyards, bleeding sap from contaminated vinestocks emitted bacterial cells irregularly and in an heterogeneous way during the sprouting time. Contaminated bleeding sap represented the inoculum source that induced characteristics symptoms on grapevine. The old wood was contaminated all along the year and constituted stocking inoculum for endophytic contamination of crude sap during the winetr and the spring. X. Ampelinus developed commensal populations in the xylem vessels of woody branches that induced a sort of systemic acquired resistance to X. Ampelinus. The analysis of contaminated vinestock repartition in vineyards showed that the vineyards can be very contaminated whenever a few or even no symptom were detected.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 134 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.127-134

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Angers. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.