Facteurs de variation de l'aptitude physique anaérobie : approche bioénergétique et électromyographique

par Abdou Temfemo

Thèse de doctorat en Sciences et techniques en activités physiques et sportives

Sous la direction de Said Ahmaidi.

Soutenue en 2003

à Amiens .


  • Résumé

    La présente thèse s'intéresse à l'évaluation des aptitudes physiques anaérobies par le moyen d'un test de terrain (la détente verticale) et, à la détermination des aspects bioénergétiques et neuromusculaires des exercices intenses répétés et brefs à charge croissante par le moyen d'un test de laboratoire (l'épreuve force-vitesse). Au total 15 sujets masculins sains et sportifs ont participé à l'épreuve force-vitesse. Ce test devrait servir, d'une part à comparer les aspects bioénergétiques et neuromusculaires des sujets Noirs et Blancs et, d'autre part à déterminer les effets d'une pré élévation par un exercice préalable intense de la lactatémie sur la puissance mécanique externe lors des exercices intenses répétés brefs à charge croissante. La comparaison de 9 sujets Noirs et 6 sujets Blancs appariés en aptitudes aérobies et en caractéristiques anthropométriques montrent qu'il existe des différences, mais très faibles entre les deux groupes de sujets au niveau des aspects bioénergétiques et neuromusculaires sur le plan anaérobie. Si la pré-élevation de la lactatémie chez 12 sujets par un exercice préalable intense n'a pas modifié significativement la puissance maximale anaérobie, elle a modifié de manière significative les comportements bioénergétiques et neuromusculaires lors de l'épreuve force-vitesse. L'étude transversale des aptitudes physiques anaérobie a connu la participation de 138 sujets divisés en 14 groupes en fonction de leurs sexes, âges (13,15, 17, 19 ans), ethnies (sujets Noirs et Bancs) et spécialités sportives (sprinters, demi-fondeurs et fondeurs). La détente verticale a consisté à réaliser un squat jump, un countermovement jump et un rebound jump sur l'ergojump. Les hauteurs de saut et les capacités des puissances anaérobies recueillies via le micro-ordinateur (psion) relié à l'ergo-jump ont permis de comparer les différents groupes de sujets. Les résultats de l'étude montrent que les plus âgés sautent plus haut et ont une capacité de la puissance anaérobie significativement plus importante que celle des plus petits. Les entraînés (surtout les sprinters) sont significativement plus performants que les non entraînés d'âge et de sexe identique. Cependant entre les filles et les garçons de même âge les garçons ont les performances supérieures mais sans différence significative. De même chez les sujets Noirs et Blancs, les différences sont très faibles et ne sont pas statiquement significatives.


  • Résumé

    The present report interested the determination of the bioenergetics and electromyographics during repeated brief and intense exercises with increasing load friction using a laboratory test (force velocity test) and, the assement of the anaerobic fitness using vertical jump test. Fifteen healthy males subjects participated in the force-velocity test. This test permitted, on the one hand to compare the bioenergetics and neuromuscular aspects of the Black and White subjects and, on the other hand to determine the effects of a pre-elevation of blood lactate concentration by a previous intense exercise on the external mechanical power during the force-velocity test. The comparison of 9 Black subjects and 6 White subjects matched in aerobic aptitude and in anthropometrics characteristics showed that some differences existed, but very weak between the two groups of subjects in bioenergetics and neuromuscular aspects during the force-velocity test. If the pre-elevation of the blood lactate concentrations in 12 subjects by a previous intense exercise didn't modify the anaerobic maximal power, it modified the bioenergetics and neuromuscular aspects during the force-velocity test. A total of 138 subjects participated in the transverse survey of the anaerobic physical aptitude. They were separated in 14 groups according to their sexes, ages (13, 15, 17, 19 years), ethnic groups (Black subjects, and white subjects), and sports specialties (sprinters and long distance). The vertical jump consisted in achieving a squat jump, a countermovement jump and a rebound jump on the ergojump. The heights of jump and the anaerobic power were collected via a microcomputer (psion) connected on the ergo-jump. These variables permitted to compare different groups of subjects. The results showed significant increase of anaerobic power with the increase of âge. However between girls and boys with similar âge, boys demonstrated higher performance than girls but without significant difference. With identical âge and sex trained subjects are significantly more performing than untrained subjects. The differences between Black and White subjects are very weak and not statistically significant.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 232 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 194-232

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Picardie Jules Verne. Bibliothèque universitaire. Section Lettres et Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : N 761
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.