Théorie politique du conflit des représentations : diffusion de l'idéologie et construction de la réalité sociale

par Erwan Sommerer

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Daniel Van Eeuwen.

Soutenue en 2003

à Aix-Marseille 3 .

  • Titre traduit

    Political theory of representation conflict : ideology spreading and social reality building


  • Résumé

    Une théorie politique du conflit des représentations se donne pour objectif de rendre compte des modes contradictoires et concurrentiels d'appréhension de leur environnement par les acteurs. Ces représentations, ce sont les trames symboliques et discursives qui forment le socle de l'intersubjectivité, l'entre-deux politique. Et l'on postulera qu'elles sont aussi le lieu de formation de la réalité sociale, lorsqu'une communauté s'accorde sur la signification dernière de la totalité des objets et évènements auxquels elle est confrontée. Mais qu'en est-il alors des situations de contacts entre ces espaces intersubjectifs, lorque leurs producteurs les diffusent à destination de sociétés où ils sont perçus comme exogènes ? Comment un cadre donné de représentations peut-il être opératoire au sein d'une culture qui n'est pas celle de son énonciation originelle ? La problématique de la diffusion des idéologies, comprises comme des discours de localisation historique et identitaire des acteurs et des groupements politiques, serait ainsi liée à un jeu de circulation et de confrontation de réalités antagonistes dont les relations provoquent en leur sein le surgissement de l'altérité. En effet, c'est lors du contact entre des représentations contradictoires que se confirme ou se brise l'accord intersubjectif d'une communauté, le partage de sens ne pouvant gagner en consistance et perdurer qu'au détriment de toute alternative. Du moins c'est ce que l'on tente de démontrer dans cette recherche, à l'aide de traditions théoriques diverses, telles que la phénoménologie sociale ou l'analyse discursive, appliquées à des données empiriques variées, à l'image du populisme péroniste ou de la théologie de la libération latino-américaine. Sans oublier l'idée que le concept d'idéologie, loin d'être épuisé, semble capable encore de nourrir une réflexion en termes de tension entre la contingence des significations sociales et le dévoilement d'une réalité ultime.


  • Résumé

    It is the aim of a political theory of representation conflicts to state the contradictory and competing ways actors comprehend their environment. These representations are discursive and symbolical grids upon which intersubjectivity, the political interspace, is founded. When a community agrees over the final meaning of all objects and events it is faced with, it will be assumed that representations are the shaping ground of social reality. But what about the situations when these intersubjective spaces come into contact, when their producing bodies are spreading them to societies to whinch they are felt alien ? How a given frame of representations can be operating within a society that is not its original enonciator ? The problem of the circulation of ideologies, seen as discourses of historical localisation and identification of actors and political groups, would thus be linked to the interplay and confrontation relaities in whose relation alterity arises. When indeed conficting representations come into contact, a community's intersubjective agreement is either confirmes or broken, sharing meaning can only gain consistency and last to the detriment of alternatives. This is what this study tries to demonstrate, supported by various theoretic traditions such as social phenomenology or discursive analysis applied to deiverse empirical data, such as Peronsit Populism or the Latin American Theology of Liberation. Bearing in mind that, far from obsolete, the concept of ideology can still be food for thought, in terms of tension between the contingency of social significations and the unveiling of a conclusive reality.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2003 par Atelier national de reproduction des thèses à Lille

Théorie politique du conflit des représentations : diffusion de l'idéologie et construction de la réalité sociale


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 760 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.p.743-756

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de droit, science politique et économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : AIX TD 2241/A-C
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence). Institut d'études politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 310017859

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2003 par Atelier national de reproduction des thèses à Lille

Informations

  • Sous le titre : Théorie politique du conflit des représentations : diffusion de l'idéologie et construction de la réalité sociale
  • Détails : 1 vol. (760 p.)
  • ISBN : 2-284-04566-9
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.