Mécanismes moléculaires et cellulaires des entéropathies humaines : Effets d'une toxine bactérienne (cholérique), d'une toxine virale (glycoprotéine d'enveloppe du virus du SIDA) et de trois toxines fongiques (ochratoxine A, désoxynivalénol, patuline) sur un modèle d'épithélium intestinal reconstitué

par Marc Maresca

Thèse de doctorat en Biochimie. Nutrition, aspects moléculaires et cellulaires

Sous la direction de Jacques Fantini.

Soutenue en 2003

à Aix-Marseille 3 .

  • Titre traduit

    Molecular and cellular mechanisms of human enteropathies. Effects of a bacterial toxin (cholera toxin), a virotoxin (glycoprotein of HIV-1) and of three mycotoxins (ochratoxin A, dexynivalenol and patulin) on a in vitro model of intestinal epithelium


  • Résumé

    Les micro-organismes pathogènes et/ou leurs toxines présents dans l'alimentation humaine provoquent l'apparition d'entéropathies en perturbant les fonctions de l'épithélium intestinal. Les cellules HT-29-D4 expriment l'ensemble des fonctions intestinales observées in vivo. A l'aide de ce système, nous avons pu caractériser les mécanismes impliqués dans les entéropathies provoquées par la toxine cholérique (CT), le virus du SIDA (VIH-1) et trois toxines fongiques : ochratoxine A, désoxynivalénol et patuline. Nous avons pu établir que ces toxines sont capables de perturber les fonctions de barrières et/ou de transports des cellules HT-29-D4. Les microdomaines ou rafts qui sont des domaines membranaires riches en cholestérol, glycosphingolipides et en protéines de signalisation sont impliqués dans l'entéropathie induite par ces toxines, soit en tant que récepteur, pour la CT et la gp120, soit en tant que cible cellulaire de l'action de ces toxines, dans le cas de l'ochratoxine A.


  • Résumé

    Pathogenic micro-organisms and/or their toxins present in human alimentation cause enteropathy by perturbation of intestinal function. We used HT-29-D4 cells to caracterize the cellular mechanisms involved in enteropathy associated with cholera toxin (CT), HIV-1 and three mycotoxins : ochratoxin A, deoxynivalenol and patulin. We showed that these toxins perturbate barrier and transport functions of HT-29-D4 cells. Lipid rafts or related microdomains that are enriched in cholesterol, glycosphingolipids and signal transduction proteins are involved in toxin-induced enteropathy, either as receptors, for CT and gp120, or as cellular targets of the toxin's action, in the case of ochratoxin A.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 151-[56]p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 132-152

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Saint-Jérôme). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 3099

Cette version existe également sous forme de microfiche :

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.