Origine de la déformation spectrale de la luminance proche infrarouge des composants en carbone de Tore Supra

par Elise Delchambre

Thèse de doctorat en Physique et sciences de la matière. Rayonnement et plasma

Sous la direction de Pascale Roubin.

Soutenue en 2003

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Section sciences (autre partenaire) .


  • Résumé

    Pour les décharges longues dans les tokamaks comme ITER, il est important de surveiller la température de surface des composants face au plasma (CFPs) par l'utilisation de diagnostics de thermographie infrarouge (IR). En thermographie IR, la température de surface des CFPs est basée sur la loi de Planck ou loi du corps noir. Les campagnes de Tore Supra ont montré que la luminance spectrale de ces surfaces, s'écartait de la loi du corps noir. La déformation spectrale de la luminance rend difficile la mesure des températures et compromet l'estimation de la densité de puissance des flux qui est déposée sur les CFPs. L'objectif de ce travail de thèse consistait à reproduire, caractériser et expliquer la déformation spectrale de la luminance. L'hypothèse retenue est un effet d'inhomogénéité surfacique de température. Cette hypothèse implique que la luminance mesurée est la contribution de plusieurs températures.

  • Titre traduit

    Near infrared spectral luminance deformation from carbonaceous plasma facing components


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 195 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 180-186

Où se trouve cette thèse ?