Etude in vivo du système cellulolytique de Clostridium cellulolyticum : caractérisation du premier mutant d'insertion cipC

par Hédia Maamar

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé. Microbiologie moléculaire et biotechnologie

Sous la direction de Chantal Tardif.


  • Résumé

    La bactérie anaérobie Clostridium cellulolyticum, produit des complexes multiprotéiques (cellulosomes) qui dégradent la cellulose. Ces complexes sont composés de plusieurs enzymes ancrées sur une protéine d'assemblage (CipC). La plupart des gènes codant pour les sous unités des cellulosomes sont groupés dans un cluster de 26 kb. Deux mutants spontanés d'insertion du gène cipC (1er gène du cluster) ont été obtenus. CipC est interrompu par une seule séquence d'insertion (IS) (ISCce1) dans un cas ou par deux ISs (ISCce1 interrompue par ISCce2) dans l'autre cas. ISCce2 a été classée dans la famille des IS256, alors que ISCce1 pourrait être le premier membre d'une nouvelle famille d'IS. L'insertion dans cipC affecte la synthèse des cellulosomes et la capacité de la souche à dégrader la cellulose cristalline. Le mutant produit une protéine cipC tronquée et assemble des complexes qui n'incluent aucune des enzymes codées par les gènes du cluster. Ces complexes contiennent au moins 12 protéines à dockérine dont la majorité sont inconnues. Le mutant produit également 3 protéines majoritaires inconnues ne faisant pas partie des cellulosomes. La complémentation d'un mutant par clonage du gène cipC n'a pas permis de restaurer le phénotype sauvage. Les perturbations observées chez le mutant et la souche complémentée sont dues à l'effet polaire puissant de l'interruption de cipC sur l'expression des gènes en aval. L'intégration du plasmide dans le chromosome par recombinaison homologue a seule permis de restaurer le phénotype sauvage en rétablissant la succession des gènes dans le cluster. L'étude du mutant suggère un lien transcriptionnel entre les gènes du cluster.

  • Titre traduit

    In vivo study of the cellulolytic system of Clostridium cellulolyticum : characterization of the first insertional mutant cipC


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 229-249

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. St Charles). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de sciences lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.