Victor Hugo, architecture et roman mêlés : dela représentation architecturale dans l'oeuvre romanesque de Victor Hugo

par Chantal Laurent-Brière

Thèse de doctorat en Lettres modernes

Sous la direction de Joëlle Gleize.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Victor Hugo, architecture and novel intertwined : on the representation of architecture in the novels of Victor Hugo


  • Résumé

    L'œuvre de Victor Hugo témoigne du goût de son auteur pour l'art architectural. Les travaux de Jean Mallion ont montré l'importance des références, tous genres confondus, et analysé l'étroite imbrication entre l'écriture et l'engagement de Hugo en matière de préservation des monuments historiques. Inspirée par les recherches de Philippe Hamon, qui associent littérature et architecture au XIXe siècle dans leur commune aptitude à produire de la narrativité, notre réflexion choisit de limiter le corpus établi par Jean Mallion pour se concentrer sur la représentation romanesque de l'architecture. Avec Notre-Dame de Paris, nous étudions tout d'abord le moment où l'architecture devient matière romanesque. L'auteur bâtit avec des mots et les romans engagent un dialogue avec le savoir architectural que traduit la présence d'une toponymie et d'un lexique spécialisé, garants d'une capacité à construire l'illusion du référent. Nous approfondissons ensuite l'observation des liens entre les éléments constitutifs du genre romanesque et la description, mode majoritaire d'une mise en texte de l'art de bâtir. Le roman accorde à l'architecture une place visible dans sa propre construction et un rôle dans les notions clefs de sa poétique que sont le temps, l'espace et le système des personnages. Représentée, l'architecture est aussi représentative. Ainsi sa valeur symbolique sert-elle l'ambition du roman de mettre en scène l'Histoire, la Société et le Progrès. Le roman hugolien a pour constante d'exhiber le travail de création de son auteur. L'architecture, comme autre expression artistique, comme autre écriture, offre une médiation à cette spécularité. Nous nous intéressons à ce dispositif réflexif qui recentre l'œuvre sur elle-même et en fait un modèle absolu de l'acte créateur. Enfin, nous considérons que la maison d'exil de Victor Hugo, Hauteville House, livre architectural portant signature, appartient à l'œuvre et apparaît comme un trait d'union entre écrire et construire.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol., 733 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 702-716

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.