Les moyens poétiques d'une reconquête du narratif dans l'oeuvre de Saint John Perse

par Christian Rivoire

Thèse de doctorat en Lettres, arts, communication et sciences du langage

Sous la direction de Joëlle Gardes.

Soutenue en 2003

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Faculté des lettres et sciences humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    A coups de surenchères, la poésie française depuis Mallarmé s'est définie en excluant de son champ le narratif, jugé impur. Ce dualisme aujourd'hui accepté comme évident a dissuadé la narratologie de s'intéresser à la poésie moderne. Etudiant l'oeuvre de Saint-John Pese nous constatons pourtant que la dimension narrative, se fait de plus en plus présente jusqu'à devenir une composante fondamentale. Empruntant à la narratologie ses modèles et ses questionnements, nous proposons de considérer "Vents" et "Amers" comme deux volets d'un même diptyque : la "mise en intrigue" de l'aventure poétique. Le héros-poète parcourt la totalité de la triade des épreuves "performancielles". Par certains procédés stylistiques, Saint-John Perse intègre la narration dans son oeuvre sans renier les idéaux poétiques du XXème sicèle. Le jeu tensif entre dispersions et forces structurantes fait coexister les exigences de l'esthétique cubiste et le souffle épique d'une parole ouverte à tous les mythes de l'humanité.

  • Titre traduit

    The poetic reconquest of narrativity in the work of Saint-John Perse


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. 453 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. ff. 363-382

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Fenouillères). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.