"Par Devers l'Eve" : images et langage de l'eau dans le "Lancelot-Graal"

par Ollivier Errecade

Thèse de doctorat en Arts et lettres

Sous la direction de Chantal Connochie-Bourgne.

Soutenue en 2003

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Faculté des lettres et sciences humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    Cette thèse porte sur les images et le langage de l'eau dans le "Lancelot-Graal". La première partie y souligne l'omniprésence de l'eau et montre comment elle organise l'espace et la géographie. Utile, agréable à l'homme, elle le définit dans ses dimensions socio-religieuses. La deuxième partie aborde le lien entre l'eau et l'aventure. Pouvant en constituer un frein ou conduire les chevaliers errants au malheur, elle est à l'origine des plus grandes aventures. Elle rehausse le "los" et le "pris" des chevaliers. Elle est l'instrument du passage du plan "terrien" au plan "celestien". La vie de Lancelot en est l'illustration problématique. La troisième partie est consacrée à la dimension poétique de l'eau. Ses multiples "senefiances", les merveilles qu'elle reflète et les miracles dont elle témoigne y participent. L'auteur y inscrit sa culture, son image, son regard sur le monde. Tout en permettant à l'oeuvre de s'organiser, l'eau devient élément cataclysmique. Elle véhicule également une réflexion sur la prose romanesque en langue vulgaire qui est ainsi interrogée dans ses ambitions et ses propres limites. Lélément liquide véhicule une réflexion sur l'écriture et la littérature.

  • Titre traduit

    "Par devers l'Eve" : images and language of water in the "Lancelot-Graal"


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. 749 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. ff. 693-743

Où se trouve cette thèse ?