Théories des champs sociaux et dynamique représentationnelle : les effets des asymétries positionnelles sur la structure d'une représentation sociale

par Sébastien Bellon

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Jean-Claude Abric et de Eric Tafani.


  • Résumé

    Les présentes recherches mettent en évidence les effets des asymétries positionnelles sur la structure d'une représentation sociale et dégagent les processus impliqués dans ces régulations sociales de la dynamique représentationnelle. Une première recherche montre que la RS des études est objectivée au travers d'un cadre de référence commun s'organisant autour de trois dimensions investies d'un statut central : leur finalité pragmatique, leur finalité intellectuelle et l'investissement qu'elles requièrent, de plus ces éléments sont hiérarchisés selon la position sociale des sujets dans le métasystème des rapports de production. Une seconde recherche indique que ces régulations sociales participent de la recherche d'une identité sociale positive au travers d'une position de dominants ou du dépassement d'une contion de dominés mobilisant des processus de différenciation intra et intergroupe. Une troisième recherche a montré que la valorisation de l'investissement dans les études dépend de l'estime de soi scolaire des sujets sans pour autant induire des différences d'ordre structural en raison du fait que c'est leur identité personnelle qui est engagée contrairement aux asymétries positionnelles qui relèvent de l'identité sociale. Une quatrième recherche visait à montrer que la valorisation de l'investissement dans les études s'incrit dans une stratégie d'auto-valorisation. Les dynamiques observées sont médiatisées par un processus de différenciation intragroupe dont la saillance dépend de l'estime de soi induite. L'ensemble des résultats rapportés ainsi que leurs implications tant du point de vue de l'étude de la dynamique des RS que de l'articulation entre identité personnelle et collective, sont discutés sur la base des développements récents de la théorie du noyau central (Abric 2001), du principe d'homologie structurale (Bourdieu, 1977) et du modèle de la covariation des processus de différenciation intra et intergroupe (Deschamps, 1982).


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 225 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. pp. 202-219

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.