La représentation du mouvement dans l'art pariétal paléolithique de la France : approche éthologique du bestiaire

par Marc Azéma

Thèse de doctorat en Préhistoire, archéologie, histoire et civilisations de l'Antiquité et Moyen-Âge

Sous la direction de Robert Chenorkian.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Representation of movement in french paleolithic parietal art. An ethnological approach to the bestiary


  • Résumé

    Les premières figures de l'Humanité sont essentiellement des reproductions d'animaux. Dans le cadre de cette thèse, limitée à la France et à l'art pariétal, il nous a paru opportun d'analyser les figures animées qui peuvent en partie nous éclairer sur les motivations des artistes chasseurs du Paléolithique supérieur. La première partie (volume 1) présente l'anatomie, la biologie, l'éthologie des représentants de ce bestiaire. La seconde concerne l'inventaire des figures animées (1514) exposées dans le volume 2 et décrites dans le volume 3. La troisième partie est consacrée à l'analyse des données et à leur interprétation éthologique (tableaux cinématiques et répertoires comportementaux). Fréquemment, les artistes ont reproduit sur les parois des cavernes des comportements liés aux périodes de reproduction et/ou de chasse. Un dernier chapitre traite de la décomposition du mouvement qui ferait des artistes paléolithiques les inventeurs du concept de dessin animé.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 Vol. (473 f.)(291 f.)(337 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. ff.445-473

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.