Appellatio Domus : recherches sur l'oganisation économique, la structure matérielle et les pratiques de transmission des domaines urbains en Italie, à l'époque impériale (IIe-Ve, ap. J.-C.) d'après les sources juridiques, épigraphiques et archéologiques

par Julien Dubouloz

Thèse de doctorat en Préhistoire, archéologie, histoire et civilisations de l'Antiquité au Moyen-Âge

Sous la direction de Xavier Lafon.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Appellatio domus. Economical organisation, architectural structure and strategies of devolution of urban real estate in Italy during the roman empire (II-V century A. D. ). A study based on roman law, epigraphy and archeology


  • Résumé

    La présente thèse de doctorat porte sur la propriété immobilière urbaine en Italie à l'époque impériale, entre le IIe et le Ve s. Ap. J. -C. Plus encore qu'une étude sur l'organisation architecturale des domaines, il s'agit d'une réflexion sur les structures de la propriété urbaine et les facteurs de leur évolution dans la diachronie. De ce fait, le corpus documentaire dépouillée et, pour les passages esentiels, traduit et commenté , est constitué avant tout par les compilations de droit romain d'époque impériale, réunes à Constantinople aux Ve et VIe s. Ap. J. -C. (Digeste, Code Théodosien, Code Justinien). Toutefois, les sources littéraires et épigraphiques, ainsi qu'un certain nombre de documents archéologiques provenant de Rome et d'Ostie ont aussi été exploités. Une étude de l'organisation comptable et économique des propriétés urbaines a permis de montrer que, dans chaque domaine, loin de s'opposer en deux typologies architecturales et fonctinnelles distinctes, les insulae et les domus, les fonctions de rapport et de représentation sont associées. D'autre part, a été envisagée l'existance de formes d'indivision et de copropriétés dans les domaines urbains, susceptibles d'une interprétation économique et sociale, mais qui posent un problème quant à la possibilité de reconstituer, à travers les seuls documents archéologiques, un cadastre urbain et son dynamisme. Enfin, l'analyse des pratiques et des stratégies de la transmission a permis de montrer que, si certains éléments du patrimoine immobilier peuvent jouer un r^ole dans l'ancrage d'une famille dans une cité, les testateurs semblent envisager une telle fonction seulement d'une génération à l'autre, non pas sur la longue durée et esentiellement pour des raisons économiques.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par École française de Rome à Rome

La propriété immobilière à Rome et en Italie, Ier - Ve siècles : organisation et transmission des praedia urbana


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (925 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 634-692

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par École française de Rome à Rome

Informations

  • Sous le titre : La propriété immobilière à Rome et en Italie, Ier - Ve siècles : organisation et transmission des praedia urbana
  • Dans la collection : Bibliothèque des Écoles françaises d'Athènes et de Rome , fasc. 343
  • Détails : 1 vol. (735 p.)
  • Notes : En appendice, choix de documents.
  • ISBN : 978-2-7283-0877-4
  • Annexes : Bibliogr. p. [655]-696. Notes bibliogr. en bas de page. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.