Interaction entre prosodie et (co)articulation linguopalatale en français

par Yohann Meynadier

Thèse de doctorat en Langage et parole

Sous la direction de Alain Marchal.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Interaction between prosody and linguopalatal (co)articulation in French


  • Résumé

    Les travaux en production de la parole rendent compte d'un renforcement de l'articulation et d'une réduction de la coarticulation supraglottique des segments graduels selon le niveau hiérarchique de la proéminence et de la frontière dans la structure prosodique de l'énoncé. Cette étude concerne l'influence sur la dynamique articulatoire linguopalatale d'un hiérarchie prosodique de quatre niveaux croissant de frontière occupant une position médiane dans une séquence aC#Ca, composée de groupes de consonnes linguopalatales /kl/, /kt/; /lk/, et /tk/. Seulement 10 % des mesures électropalatographiques effectuées dans la séquence rapportent une co-variation articulatoire homogène inter-individuellement et catégorielle selon le niveau de la frontière prosodique. Plus la frontière démarque un constituant prosodique de niveau élevé : (i) plus l'articulation de la voyelle finale est renforcée par une ouverture linguopalatale plus longue et plus ample ; (ii) plus la cohésion articulatoire au sein de la rime de la syllabe finale est accrue par une coordination inter-gestuelle plus étroite entre la voyelle et la consonne codaïque ; (iii) plus la démarcation frontalière est renforcée par une coproduction inter-consonantique plus réduite et un délai articulatoire plus important entre la consonne codaïque préfrontalière et la voyelle de la syllabe initiale post-frontalière. Ces corrélats articulatoires de la structure prosodique répondent essentiellement à deux ou trois niveaux hiérarchiques de frontière prosodique. Les co-variations supraglottiques accompagnent de façon moins en moins privilégiée, c'est-à-dire systématique, les distinctions prosodiques hiérarchiques suivants : tout d'abord, (i) frontière de groupe intonatifs vs frontière de groupe accentuel, de mot ou de syllabe inaccentuée ; puis (ii) frontière de groupe accentuel vs frontière de mot ou de syllabe inaccentuée ; enfin, (iii) frontière de groupe intonatif conclusif vs frontière de groupe intonatif continuatif.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 200 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.: pp. 192-200

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.