Gynécocratie et tyrannie dans l'oeuvre de John Knox

par Armelle Nayt-Dubois

Thèse de doctorat en Langue, littérature et civilisation des pays anglophones

Sous la direction de Bernard Cottret.

Soutenue en 2002

à Versailles-St Quentin en Yvelines .


  • Résumé

    La Grande-Bretagne du XVIe siècle vit un nombre sans précédent de femmes se succéder sur le trône à l'heure où la Réforme bouleversait elle aussi la société et les mentalités. Sous le règne d'Henri VIII, la rupture avec Rome avait entraîné une augmentation des prérogatives royales mais lorsque sa fille, Marie Tudor, devint à son tour reine, les rapports entre l'autorité royale et la Réforme se trouvèrent de nouveau modifiés. Dès leur arrivée sur le continent, les exilés anglais qui avient fui le régime de Marie Tudor se réapproprièrent un thème que la pensée politique avait délaissé depuis longtemps : le pouvoir des femmes. Parmi eux, le réformateur écossais John Knox s'illustra en faisant diffuser en Angleterre "The first blast against the monstrous regiment of women" juste après la mort de Marie la Sanglante. Cette thèse revisite le pamphlet de 1558 pour mettre en évidence son apport dans la pensée politique de la Renaissance ainsi que dans la littérature misogyne.

  • Titre traduit

    Female rule and tyranny in the works of John Knox


  • Résumé

    In the sixteenth century, as the Reformation was transforming society and culture, an unprecedented number of women came to power in Great Britain. Under Henry VIII, the break from Rome had meant an increase in Royal Prerogative but when his daughter Mary Tudor became queen, Kingship - or rather Queenship - and the Reformation began to share an uneasy relationship. Soon after the marian exiles settled on the continent, they reexamined a topic longforgotten by political theory : female rule. Amongst the exiles, John Knox, the Scottish reformer, called attention to himself when he had "The first blast against the monstrous regiment of women" circulated around England just after the death of Bloody Mary. This thesis looks at the originality of the 1558 pamphlet both within the context of Renaissance political through and within the context of gender.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (850 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : vol. 3, f. 741-806. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Le Mans Université (Le Mans). Service commun de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MAG.4°1933
  • Bibliothèque : Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque universitaire pluridisciplinaire de Saint-Quentin-en-Yvelines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 284.2 NAY
  • Bibliothèque : Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque universitaire pluridisciplinaire de Saint-Quentin-en-Yvelines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 284.2 NAY
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.