Séquences répétées de l'ADN mitochondrial de lapin : recherche des mécanismes et étude de la dynamique en relation avec la physiologie de la cellule

par Anne Caroline Pfeuty-Thioliere

Thèse de doctorat en Génétique cellulaire et moléculaire

Sous la direction de Monique Guéride.

Soutenue en 2002

à Versailles-St Quentin en Yvelines .


  • Résumé

    Dans le règne animal, l'organisation génétique de l'ADN mitochondrial (ADNmt) est compacte, toutefois des séquences répétées en tandem ont été observées dans de nombreuses espèces. J'ai étudié celles localisées entre CSB1 et CSB2, longues de 4 à 20 pb, qui génèrent un polymorphisme inter et intra - individu. Le but de mon travail était de comprendre comment l'hétérogénéité due aux SRs était maintenue et de déterminer leur éventuelle influence sur une ou des fonctions biologiques. Les séquences répétées étudiées sont celles du lapin, SR. Les variations de longueur qu'elles entraînent sont de deux types : perte ou gain d'unité de répétitions, ou réarrangement de l'unité. L'étude effectuée chez l'animal suggère un processus dynamique en équilibre qui pourrait résulter d'un glissement de polymérase lors de la réplication. Premièrement j'ai suivi l'évolution de l'hétérogénéité due aux éléments répétés au cours de l'établissement de l'état sénescent dans des cultures de chondrocytes articulaires de jeunes lapins. Alors que les différents paramètres spécifiques de l'état sénescent ont été nettement établis aucun changement du profil de polymorphisme de longueur de l'ADNmt n'a été observé ; les contraintes permettant le maintien des unités de répétitions ne seraient pas levées. Deuxièmement j'ai étudié l'instabilité des SRs dans deux organismes hétérologues : E. Coli (théorie endosymbiotique) et S. Cerevisiae (eucaryote dont la génétique mitochondriale est bien développée). L'étude effectuée chez E. Coli, de l'évolution des unités SR intégrées dans un plasmide, montre que le glissement de polymérase peut rendre compte du profil polymorphe observé chez le lapin. L'étude de l'instabilité des SRs intégrés dans l'ADNmt de levure en amont du gène COX2 montre clairement que certains remaniements observés sont dus à des évènements de recombinaison intra ou intermoléculaires, pour d'autres le glissement de polymérase ne peut être exclu. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 137 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 622 REF. Notes bibliogr. Bibliogr. f. 103-137

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Direction des Bibliothèques et de l'Information Scientifique et Technique-DBIST. Bibliothèque universitaire Sciences et techniques.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T020005
  • Bibliothèque : Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Direction des Bibliothèques et de l'Information Scientifique et Technique-DBIST. Bibliothèque universitaire Sciences et techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 572.8 PFE
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.