Etude du système dopaminergique par tomographie par émission monophotonique : des modèles animaux à l'homme

par Caroline Prunier-Levilion (Prunier)

Thèse de doctorat en Sciences de la vie. Biophysique et médecine nucléaire

Sous la direction de Jean-Louis Baulieu.

Soutenue en 2002

à Tours .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La maladie de Parkinson (MP), deuxième maladie dégénérative, concerne 800 000 européens. Son diagnostic clinique reste difficile malgré le développement de critères cliniques et de l'IRM. Ce travail a pour but de montrer que la tomographie par émission monophotonique (TEMP) utilisant des ligands spécifiques du transporteur de la dopamine ou des récepteurs D2 dopaminergiques, peut aider au diagnostic précoce de MP et au diagnostic différentiel avec les autres maladies extrapyramidales. Nous avons utilisé un modèle d'intoxication progressive par le MPTP chez le macaque et montré que la TEMP-PE2I avait une perte de neurones nigrostriés avant l'apparition des signes cliniques. Nous avons montré que la TEMP permettait un diagnostic différentiel précoce avec 2 ligands, IBZM et iodolisuride

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (306 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 280-305

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Médecine.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T SC VIE TOURS 2002 9
  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Médecine.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T SC VIE TOURS 2002 9 (2e ex)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.