Analyse du système SOP responsable de la partition du plasmide F chez Escherichia coli : sopA, une ATPase essentielle au mécanisme de partition

par Virginie Libante

Thèse de doctorat en Biologie et génétique moléculaires et cellulaires

Sous la direction de David Lane.

Soutenue en 2002

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Study to the SOP system, the partition system of the F plasmid in Escherichia coli : sopA, the essentiel ATPase protein of the partition process


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le maintien des réplicons bactériens (partition) présente des similitudes avec la mitose eukaryote. Dans l'équipe du Dr Lane nous étudions le plasmide F d'Escherichia coli qui possède un système actif de partition. Ce dernier est très répandu parmi les réplicons bactériens. Il est composé de deux protéines, SopA et SopB produites à partir d'un opéron dont la transcription est réprimée par SopA. En aval se trouve le site sopC sur lequel SopB se fixe pour former le complexe de partition. Nous avons centrés nos recherches sur l'activité ATPase de SopA au moyen d'une mutagenèse du site actif de fixation de l'ATP. J'ai purifié ces protéines mutées et les ai caractérisées, tout en menant en parallèle une étude de leur fonction in vivo. Nous avons établi l'importance de l'activité ATPase dans la partition et dans la répression. La localisation de SopB a été déterminée au moyen d'une protéine SopB-GFP. Nous avons montré qu'elle était dépendante de SopA, sopC et du site actif ATPase de SopA.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 216 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. P. 194-216

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2002TOU30209
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.