Les relaxeurs ferroélectriques BaTi0,65 Zr0,35 O3 et Pb(1-x)BixMg(1+x)3Nb(2-x)/3O3(0< ou égalx<ou égal0,4) : étude structurale et diélectrique

par Anne-Marie Castagnos

Thèse de doctorat en Sciences des matériaux

Sous la direction de Philippe Sciau.

Soutenue en 2002

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    ˜The œrelaxor ferroelectrics BaTi0,65 Zr0,35 O3 et Pb(1-x)BixMg(1+x)3Nb(2-x)/3O3(0< ou égalx<ou égal0,4) : a structural and dielectric study


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La relaxation diélectrique (dispersion en fréquence de la permittivité diélectrique) est expliquée par l'impossibilité pour l'ordre polaire de s'établir à longue distance. Dans le PMN (PbMg1/3Nb2/3O3), cela est attribué à une nanostructure complexe avec un ordre chimique local entre Mg et Nb et un ordre polaire local dû à des corrélations entre déplacements atomiques. Ces corrélations évoluent jusqu'à une température de gel où elles se bloquent. La " lone pair" du Pb est également mise en cause dans la relaxation. Afin de préciser le rôle de chaque composante, nous avons synthétisé et étudié les relaxeurs suivants :- BaTi0. 65Zr0. 35O3 qui est un composé sans Pb ni cations hétérovalents sur le site B. - la solution solide Pb1-xBixMg(1+x)/3Nb(2-x)/3O3 où nous pouvons faire varier l'ordre chimique tout en conservant des éléments à "lone pair" sur le site A. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 128 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. P.114-118

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2002TOU30197
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.