Implication de l'ADN polymérase ß(béta) surexprimée dans la réplication génomique et la synthèse translesionnelle de photoproduits UV : conséquences mutagènes et cancérogènes

par Laurence Servant

Thèse de doctorat en Instabilité génétique et cancer

Sous la direction de Christophe Cazaux.

Soutenue en 2002

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Involvement of excess DNA polymerase ß(béta) génomic replication and UV-photoproduct translesion synthesis : mutagenic consequences and impact on tumorignesis


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les cellules cancéreuses ont une caractéristique commune : elles présentent une très grande instabilité de leur génome due à l'acquisition précoce d'un phénotype mutateur, c'est à dire une capacité intrinsèque à accumuler un grand nombre de mutations. Ces modifications de l'information génétique, affectant l'homéostasie cellulaire, participent à l'initiation et à la progression tumorale. Nous avons mis en évidence un nouvel événement génétique conduisant à une instabilité génétique de la cellule somatique saine : la surexpression de l'ADN polymérase b. Cet événement est retrouvé dans de nombreuses pathologies tumorales. Pol b, qui ne participe pas à la réplication du génome, est une ADN polymérase spécialisée dans une voie de réparation de bases endommagées mais elle présente d'autre part de nombreuses propriétés mutagènes. Plusieurs mécanismes moléculaires peuvent gouverner l'acquisition d'un phénotype mutateur suite à la surexpression de Pol b. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : Pagination multiple
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 16-19, 74-89

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2002TOU30076
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.