La ville d'Alger et ses représentations dans la littérature et l'historiographie espagnoles du siècle d'or

par Catherine Rondet-Monange

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation espagnoles

Sous la direction de Michel Moner.

Soutenue en 2002

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Alger au siècle d'Or livre l'image d'un temps humain traversé par le mythe, mais conditionné par la réalité historique. A l'Age d'Or naturel répond l'imagerie dorée d'une cité corsaire opulente, favorisée par la prospérité générale de la mer et une vitalité économique qui se maintient jusqu'en 1648. Prise dans les reflets d'une histoire conflictuelle avec le monde chrétien, hantée par le spectre du reniement et le danger morisque, souvent réduite à son esclavagisme, Alger fait l'objet d'une inflation imaginaire qui conduit à l'ébauche d'une légende noire. Captant les peurs du monde chrétien, la représentation d'Alger mène sur les chemins d'un enfer inédit peuplé de créatures diaboliques. Un espace-temps extra-ordinaire, signalé par un ensemble de phénomènes, délimite une sphère de surnaturel. La contre-nature d'Alger devient une école de prefectionnement. Une légende dorée s'élabore, issue du malheur chrétien et de la conscience espagnole d'un avenir providentiel et messianique assigné à l'Espagne. Les projections eschatologiques qui animent ce théâtre allégorique des fins dernières font d'Alger la scène d'enjeux métaphysiques, selon le déploiement d'une chronologie révélée. A la croisée du temps humain et du temps divin, la cité corsaire apparaît pour l'Espagne chrétienne comme l'incontournable voie du salut qui convertit le mal temporel en bien éternel.

  • Titre traduit

    Algiers' representations in Spannish litterature and historiography in the 16th anf 17th centuries.


  • Résumé

    Algiers in Golden Age yields the image of a human time cloaked in myths but also influenced by historic reality. To the natural golden age echoes the golden imagery of an opulent corsair city whom the sea bestowed a general prosperity and a vitality that was to last until 1648. Trapped in the web of a conflicting history with the Christian world, haunted by the spectre of disavowal and moorish danger, often reduced to slavery, Algiers is the subject of an imaginary flood which leads up to the birth of a black legend. In capturing the fears of the Christian world, the representation of Algiers opens on to a new hell fraught with devilish creatures. An extra-ordinary time-space marked by an array of phenomena sets the limits of a surnatural sphere. Algiers' counter-nature becomes a school for perfecting. It is the era of martyrdom. A golden legend rooted in christian misfortunes and the spanish awareness of a manifest and messianic destiny in the making. The eschatologic projectious bringing to life the allegorical theatre of the last judgement use Algiers as a backdrop to metaphysical issues according to a revealed chronology. In between human time and divine time, for chirstian Spain, the corsair city appears as the salvation path turning temporal evil into eternal good.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 498 f.
  • Notes : Reproduction de la thèse autorisée
  • Annexes : Bibliogr. f.462-494

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.