L'opium dans les sociétés britannique et indienne au dix-neuvième siècle

par Florent Connerade

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation anglaises

Sous la direction de Georges Lamoine.

Soutenue en 2002

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Après un bref récapitulatif des données historiques et scientifiques sur les stupéfiants, et plus particulièrement le Papaver somniferum et ses dérivés, cette thèse propose une étude exhaustive du rôle de l'opium et de ses dérivés dans les sociétés britanniques et indienne du dix-neuvième siècle. La première partie retrace l'histoire de la paviculture en Grande-Bretagne et décrit les circuits de commercialisation de l'opium d'importation, depuis ses aires de production en Asie Mineure jusqu'au consommateur final. Puis, cette thèse analyse les conséquences de l'utilisation croissante d'opiaciés dans toutes les couches sociales britanniques, et aborde notamment des considérations d'ordre économique, politique, juridique et sanitaire. Les effets de l'opiophagie sur une partie de la classe littéraire britannique du dix-neuvième siècle sont décrits à travers la vie et l'oeuvre de De Quincey et de Coleridge. De même, l'étude de certains écrits de Collins, Dickens, Doyle et Wilde permettent de mieux appréhender l'évolution des mentalités au sujet de l'opiomanie et de la morphinomanie telle qu'elle se fait jour vers la fin de l'ère victorienne. La quatrième partie porte sur les avancées scientifiques réalisées gr^ace à l'opium, en particulier: la découverte et l'extraction de la morphine par Serturner, et son utilisation croissante en médecine grâce à l'invention de la seringue hypodermique par Alexander Wood. La découverte de la morphinomanie sera le point de départ des premières théories médicales sur la dépendance et la toxicomanie. La dernière partie retrace succinctement l'histoire du pavot en Asie du Sud et du Sud-Est depuis ses origines, puis évoque les évènements géopolitiques qui opposèrent la Chine à l'Empire britannique au sujet des importations d'opium indien. Cette thèse s'achève par une analyse détaillée de la paviculture en Inde au dix-neuvième siècle et s'intéresse aux différentes pratiques culturelles et religieuses autour de l'opium dans ce pays.


  • Résumé

    Following a brief summary giving historical and scientific data on drugs, and more particulary on papaver somniferum and its derivatives, this thesis aims at giving a complete overview of the role of opium and opiates in nineteenth century British and Indian societies. The first traces back the history of opium farming in Britain and studies the trading channels of import opium, from the production zones in Asia minor to the British retail market. The impacts of the increasing opiate consumption within every startum of British society are analysed from different perspectives, focusing especially on political, economic, legal and health issues. The effects of opium-eating in somme British nineteenth century literary circles is investigated through the life and works of De Quincey and Coleridge. Likewise, the writings of Collins, Dickens, Doyles and Wilde are used to assess the changes in attitudes towards opium and morphine abuse in late-Victorian society. The fourth part looks into the scientific breakthroughs brought about by opium, in particular: the discovery and the extraction of morphine by Serturner, and its increasing use in medicine due to the invention of the hypodermic syringe by Alexander Wood. The discovery of morphine abuse will lead the way to the first medical theories on addiction and drug abuse. The last part goes back on the history of opium poppy in South and South east Asia from its origins, and investigates the various geoplitical incidents that led China and the British Empire to clash over the issue of Indian opium imports. The end of the thesis describes in detail the nineteenth century Indian opium poppy industry and looks into the different cultural and religious practices in which opium played a part in India society.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (664 f.)
  • Notes : Reproduction de la thèse autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 626-658. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.