Mobilités marocaines via l'Espagne : de métissages ambulants en conquêtes clandestines

par Catherine Gauthier-Aslafy

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Alain Tarrius.

Soutenue en 2002

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Les mobilités des migrants qui empruntent les routes espagnoles entre leur région d'installation en Europe et le Maroc font resurgir des continuités spatiales et proximités sociales entre les deux rives du Détroit de Gibraltar, comme les contradictions des politiques et des accords internationaux entre libre circulation de biens et capitaux et fermetures des frontières aux hommes et cultures. L'étude de leurs motivations permet d'accéder à l'hétérogénéité des pratiques et des groupes circulants, rompant avec l'image uniformme que l'on a du migrant. Elle permet surtout d'envisager la mobilité non plus comme contrainte mais comme ressource. Outre les grandes sociétés de transport international, les transporteurs et commerçant marocains en Europe en sont les bénéficiares directs. Par leur pasage et leurs arrêts, les migrants appliquent à la géographie locale, la carte de leurs propres enjeux et strétégies. Nous pouvons la lire à l'aide de l'observation des échanges marchands réalisés au cours des circulations, entre migrants et riverains, autochtones ou eux-même migrants. Les territoires et temporalités de la circulation et ceux des "sédentaires" diffèrent ou se rejoignent selon des rationalités originales. Les lieux d'échanges importants, où convergent les itinéraires circulatoires et les parcours migratoires, ne coi͏̈ncident pas nécessiarement avec les grands sites urbains ou une forte concentration de compatriotes. Autant de façons de décliner la rencontre et les formes de métissages ou d'évitements possibles des uns et des autres. L'Espagne à la fois pays de passage et d'immigration, et la route qui la traverse offrent un terrain d'observation exemplaire des formes et processus émergeants les plus clandestins face aux sociétés "stables" de départ et d'arrivée. Elle témoigne surtout du caractère transnational des réseaux, des territoires et des appartenances au sein desquels évoluent les migrants marocains.

  • Titre traduit

    Moroccan mobilities via Spain: from mobile interbreedings on clandestine conquests


  • Résumé

    The migrant mobilities which take the Spanish roads between their region of installation in Europe and Morocco reveal continuities in the space and social proximities between the two sides of the starit of Gibraltar, as the contradictions of politicises and international agreements between free circulation of goods and funs and dosing frontiers to men and cultures. The study of their motivations allows us reaching the heterogeneity of their costumes and the circulating groups breaking with the uniforme picture that we have from the migrant. It allows us above all considering the mobility no more as a constraint but as e resource. Besides the big companies of international transport, Moroccan traders and haulers are the straight beneficiaries. By their passing and their dwellings, the migrants are applying to the local geography, the map of their own stakes and strategies. We can observe it with the help of the remark of the trade exchanges operated in the circulations; between migrants and residents autochthons or migrants themselves. The territories and temporalities of the circulation and those of the "sedentarily people" are unlike or reunite according to original rationalities. The important places of exchange, where are converging the circulatory itineraries and the migratory commonages, are not necessarily coinciding, with the great urban sites or a big concentration of compatriots. As many ways of avoiding the meeting and the forms of interbreeding or possible avoiding of ones and others. Spain at the same time country of passing and immigration, and the road which crosses it are offering an examplary ground of observation of emetgent forms and processes the most clandestines in front of "lasting" societies of departure and of arrival. It witnesses above all of the transnational type of networks, territories and belongings where Moroccan migrants are evolving.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (393 pages)
  • Notes : Reproduction de la thèse autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 333-345. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Maison des sciences de l'homme et de la société. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.