Etude comparative des actes de langage de la politesse "enfantine", en anglais et en français, afin de proposer un modèle de politesse

par Harriet Dunbar

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Jean-Luc Nespoulous.

Soutenue en 2002

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    La thèse porte sur la compréhension et la production des stratégies de politesse et des actes de langage de politesse par des enfants. L'objectif de cette recherche est de déterminer en quoi consiste le système de politesse enfantine. Ayant établi que l'acquisition du langage est un processus d'interaction entre l'enfant et la communauté parlante, nous proposons que la politesse est acquise, comme tout autre aspect du langage, parce que l'enfant veut apprendre à faire quelque chose avec ses mots dans le monde réel. C'est le contact social avec le monde qui l'entoure qui permet à l'enfant d'approprier les "formats" dont ila besoin pour varier ses énoncés en fonctions de la situation de communication. En se plaçant dans la pragmatique nous focalisons notre attention sur la politesse et les actes de langage car des conversations sont construites d'actes de langage. C'est notre lecture de la logique illocutoire de Vanderveken qui nous amène à découvrir une relation possible entre les stratégies de politesse et les actes de langage à partir desquels nous proposons un nouveau modèle de politesse. Nous présentons dans le présent travail notre situation expérimentale qui teste la compréhension et production des actes de langage de politesse par des enfants, et l'analyse des données que nous avons recueillies.

  • Titre traduit

    Comparative study of speech acts of "child" politeness, in English and French, in order to propose a politeness model


  • Résumé

    The thesis focuses on children's comprehension and production of politeness stategies and polite speech acts. The goal of this rechearch is to determinate of what the children's system of politeness consists. Having established that language learning is a process of interaction between the child and the rest of the speaking communauty, we suggest that politeness is learnt like all other aspects of language because the child wants to learn how to do something with his words in thereal world. It is the social contact with the world around him that enable the child to appropriate the "formats" he needs in order to vary his utterances according to the communication situation. Placing ourselves in pragmatics we focus our attention on politeness and speech acts, which are the base of social and communicative language use, since conversations are built in speech acts. It is our reading of Vanderveken's illocutionary logic that leads us to discover a possible relation between politeness model. We present an experimental situation which tests the comprehension and production of speech acts of politeness by children, and the analysis of data we collected.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (493 p.)
  • Notes : Reproduction de la thèse autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 354-358

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Maison des sciences de l'homme et de la société. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.