Ressources non-renouvelables, pollution et croissance

par Luc Rouge

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de André Grimaud.

Soutenue en 2002

à Toulouse 1 .

  • Titre traduit

    Non-renewable resources, pollution and growth


  • Résumé

    Nous étudions premièrement la problématique de la croissance en présence de ressources naturelles non renouvelables dans un modèle schumpétérien de croissance endogène. Nous analysons les sentiers d' optimum et d' équilibre à l' état stationnaire et nous étudions les effets d' une politique économique visant à mettre en oeuvre l' optimum. En particulier, une subvention à la recherche a les mêmes effets que le progrès technique dans les modèles de croissance exogène. Nous analysons ensuite l' impact de la pollution générée par la prise en compte de l' utilisation de ces ressources sur les résultats standards de la littérature. Nous définissons dans ce cadre une nouvelle loi d' extraction : la règle d' Hotelling modifiée. Nous montrons notamment qu 'une impatience accrue des ménages implique une extraction plus lente. Enfin, dans un modèle de croissance endogène simple, nous restaurons l' optimum grâce à une politique environnementale consistant en une taxe décroissante sur l' achat de ressource.


  • Résumé

    We first study the problem of growth non-renewable resources within a Schumpeterian endogenous growth model. We examine the optimum and equilibrium paths at the steady-state, and we also study the impact of an economic policy aimed at implementing the optimum. In particular, it turns out that a research subsidy has the same impact as a technical progress in exogenous growth models. We then analyze the impact of the pollution generated by the use of non-renewable resources on the standard results of the literature. In this context, we define a new condition depicting the extraction path, the modified Hotelling rule, and we show that an increase in the houselolds' psychological discount rate leads to a situation in which the social planner slows down the extraction. Finally, we present a simple endogenous growth model that allows us to analyse the effects of an environmental policy. In particular, we show that a decreasing tax on the resource use yields the optimum.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 151 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 145-151

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TSE2002/ROU
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.