L' échec de la construction de l' État moderne en Éthiopie au XXe siècle

par Mebrahtu Tseggaï (Tseggai͏̈)

Thèse de doctorat en Droit public

Sous la direction de Henry Roussillon.

Soutenue en 2002

à Toulouse 1 .


  • Résumé

    Les réponses apportées par la sociologie de l' État quant à l' échec de la construction de l' État moderne en Afrique en général, et en Éthiopie en particulier, demeurent non seulement insuffisantes mais elles ont l' inconvénient d' empêcher une interrogation pertinente sur la problématique de l' État en Afrique. La doctrine dominante explique l' échec en termes purement culturalistes. Partant d' un principe contestable selon lequel l' État serait une exception ouest-européenne, les partisans du paradigme de sociologie d' exportation/importation institutionnelle soutiennent que l' Afrique n' aurait jamais connu une organisation étatique avant la colonisation occidentale du continent au 19e siècle. Cette étude se propose d' infirmer la théorie de l' extranéité de l' État en Afrique en prenant le cas de l' Éthiopie qui n' est pas une création de l' Occident. Elle est le seul pays du continent africain qui ait su se mesurer avec les puissances coloniales occidentales. Non seulement la notion d' État est très ancienne, mais elle est ancrée dans la mentalité des Éthiopiens. L' étude de l' échec de la construction de l' État moderne en Éthiopie au 20e siècle montre que la modernisation de l' État par l' importation du modèle occidental était une modernisation de façade dans la mesure où elle avait pour mission principale de renforcer le pouvoir des dirigeants éthiopiens et non pas de construire un État de droit démocratique.

  • Titre traduit

    ˜The œfailure of building a modern state in Ethiopia in the 20th century


  • Résumé

    The various answers forwarded to explain the failure of building a modern state in Africa in general and in Ethiopia in particular are often based on a culturalist approach. Accordingly, the foreigness of state in Africa is considered to be the main cause for the failure of building a modern state in Africa. The one drawback is that not only these explanations are far from being satisfactory but they don't enable us to frame the relevant problematic of the state in Africa. This research tries to disprove the validity of the sociological paradigm of the foreignness of the state in Africa by taking Ethiopia as an example. Ethiopia is not a creation of western colonialism. On the contrary, it is the only country in Africa which resisted European attempt to colonise it. What is more, not only the idea of the state is very old in this country but it is also embedded in the Ethiopan mentality. That is why it is indispensable that any research on the state in Africa should start from inside Africa herself and not from the angle of western conception of the nation state. The conclusion that this study draws is that the building of a moderne state in Ethiopia during the 20th century has failed because the attempt to modernise the traditional state by transplanting the western European model state aimed at reinforcing the supremacy of Ethiopian rulers and not at building a political community founded on Rule of law.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 378 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 360-371

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de l'Arsenal.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : KJV164/R5/2002-50
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.