Modélisation des systèmes physiques de production pour l'évaluation des coûts des activités

par Alexandre Livet

Thèse de doctorat en Productique. Maintenance

Sous la direction de Roland De Guio et de Marc Barth.

Soutenue en 2002

à l'Université Louis Pasteur (Strasbourg) .


  • Résumé

    Notre étude s'intéresse à l'utilisation et l'exploitation des concepts de ressource et d'activité. Ces notions sont utilisées communément par les ingénieurs et les gestionnaires dans le but d'améliorer les performances des systèmes de production ou de le mesurer financièrement. Malheureusement, l'exploitation pratique de ces concepts se heurte à une difficulté commune aux deux domaines : quantifier les activités. De plus, l'absence de langage commun entre ingénieur et gestionnaire nuie à la liaison entre la vue activité des ingénieurs (vision micro) et la vue coût des gestionnaires (vision macro). Notre travail a contribué, dans un premier temps, à concevoir selon les canons de la modélisation d'entreprise, un modèle de référence qui constituait un chaînon manquant de la fonction lexicologique d'un langage commun. Les manques constatés sur l'existence de démarche concrète exploitant un modèle de référence pour évaluer un système ont abouti à notre seconde contribution : une démarche d'instanciation de notre modèle de référence en un modèle particulier. Enfin, notre objectif étant la quantification des activités, la troisième contribution porte sur une démarche de mesure du modèle particulier, intégrable aux méthodes de conception et d 'évaluation à base d'activités. Nous avons montré diverses applications possibles reposant sur la combinaison des modèles et démarches présentés.


  • Résumé

    Our study concerns the use and exploitation of the resource and activity concepts used in design of a production system. These two concepts are used by engineers and managers in order to improve efficiency of production systems or to measure its financial performance. Unfortunately, the convenient exploitation of these two concepts is confronted to a common difficulty of the both fields : quantify activities. Moreover, because of the absence of common language between engineers and managers, it isn't possible to link the engineer's activity view (micro view) and the manager's cost view (macro view). These both views are however essential to quantify activities. Our work proposes a reference model based on the rules of enterprise modeling. This one constitutes the missing link for a common language and the bridge between a generic model and a particular model. Then we propose an instantiation approach to transform the reference model in a particular model. Finally, in order to quantify the activities, we propose a measure approach of the particular model, which can for example be integrated to activities based costing methods. We illustrate our approach with an industrial example.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 133 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 130-133

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Danièle Huet-Weiller.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strbg.Sc.2002;4185
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.