Mécanisme cinétique et moléculaire de CD38/NAD+glycohydrolase en relation avec la signalisation intracellulaire

par Céline Kiefer

Thèse de doctorat en Pharmacologie moléculaire et cellulaire

Sous la direction de Francis Schuber.

Soutenue en 2002

à l'Université Louis Pasteur (Strasbourg) .


  • Résumé

    Le CD38/NAD+glycohydrolase (EC 3. 2. 2. 5 et 3. 2. 2. 6), conservé dans l'évolution, est à la fois une glycoprotéine transmembranaire de type II qui possède des propriétés de signalisation notamment chez les lymphocytes et d'adhésion cellulaire et une ectoenzyme qui transforme le nicotinamide adénine dinucléotide (NAD+) en ADP-ribose cyclique (ADPRc), un second messager impliqué dans la mobilisation du calcium intracellulaire dans une variété de cellules aussi bien chez les mammifères que chez les plantes et les invertébrés. La question posée était de savoir si l'activité catalytique du CD38/NADase est directement responsable de la signalisation intracellulaire induite par son activation. Selon notre hypothèse, seul un changement conformationnel de l'enzyme, conduisant à une interaction avec des partenaires de surface cellulaire, serait responsable de son implication dans la signalisation intracellulaire et indépendamment des produits de la réaction enzymatique. Ce travail de thèse consistait donc à éclaircir cette problématique selon deux approches complémentaires : 1) après avoir établi un schéma cinétique unificateur pour les enzymes de mammifères et d'invertébrés impliqués dans la biosynthèse de l'ADPRc, il s'agissait d'étudier le mécanisme cinétique et moléculaire en modulant les différentes constantes cinétiques et vérifier l'implication de l'ADPRc complexé à l'enzyme dans la signalisation 2) dans une deuxième partie, il s'agissait d'étudier la relation entre la structure du CD38/NADase et ses fonctions catalytiques et de signalisation en effectuant différentes mutations à des endroits de l'enzyme susceptibles d'être impliqués dans la catalyse et/ou la liaison du substrat. Ce travail a permis de conclure que seule la fixation de ligands (substrat, anticorps) serait responsable d'un changement conformationnel du CD38/NADase, conduisant à un dialogue avec les partenaires de signalisation.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    CD38/NAD+glycohydrolase (EC 3. 2. 2. 5 et 3. 2. 2. 6) is at the same time an evolutionarily conserved type II transmembrane glycoprotein, which has signalling (e. G. In lymphocytes) and adhesion functions and also a multifunctional enzyme that catalyses the conversion of nicotinamide adenine dinucleotide (NAD+) into cyclic adenosine diphophoribose (cADPR), a second messenger involved in intracellular calcium mobilisation in a variety of cells from mammals to plants and invertebrates. The question raised was the following: is the catalytic activity of CD38/NADase directly responsible for the intracellular signalling triggered by its activation ? According to our hypothesis, only a conformational change of the enzyme that is followed by a cross talk with partner's proteins is responsible for its implication in intracellular signalling events and independently of its reaction products. This thesis aimed to elucidate this problem according to two complementary approaches : 1) after we established an unifying kinetic scheme for the mammalian and invertebrate enzymes involved in cADPR biosynthesis, we studied the kinetic and molecular mechanism by modulating the different kinetic constants, we thus want to verify the implication of cADPR complexed to the enzyme in the signalling events 2) in a second part, we studied the relationship between the structure of CD38/NADase and its catalytic and signalling functions by mutating different putative residues involved in catalysis and/or substrate binding. This work concludes that only ligand binding (substrate, antibody) could be responsible for conformational changes of CD38/NADase, which trigger a cross talk with signalling partners.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 153 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.134-149

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Blaise Pascal.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strbg.Sc.2002;3985
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.