Etude de la diversité génétique et inférence de liens phylogénétiques au sein de la section Mentha (Lamiaceae)

par Virginie Gobert-Deveaux

Doctoral thesis in Biologie et physiologie végétales

Sous la direction de Monique Colson, Michael Wink and Sandrine Moja.

defended on 2002

à Saint-Etienne .


  • Résumé

    La taxonomie des menthes est très complexe du fait de leur polymorphisme morphologique, de leur capacité à s'hybrider et de leur domestication. La diversité génétique et les liens phylogénétiques ont été établis à l'intérieur de la section Mentha sur une collection de 62 accessions d'origines géographiques diverses, représentant les 4 espèces légitimes (M. Suaveolens L. , M. Longifolia (L. ) Huds. , M. Aquatica L. , M. Arvensis L. ) et les 3 hybrides les plus cultivés (M. Spicata L. , M. X piperita L. , M. X gracilis L. ). Les méthodes d'empreintes génétiques AFLP (Amplified Fragment Length Polymorphism) et ISSR (Inter Simple Sequence Repeat) ont permis un typage par espèce en accord avec la classification actuelle et mettent en évidence le potentiel génétique de chaque espèce ainsi que les liens de parentés entre hybrides et espèces légitimes. Le séquençage d'ADN chloroplastique (intron trnL, espaceurs intergéniques trnL-trnF, psbA-trnH) révèle plusieurs haplotypes chez certaines espèces. Les séquences ITS (Internal Transcribed Spacers 1 et 2) montrent un polymorphisme intra et interspécifique et révèlent divers modes d'évolution des génomes polyploi͏̈des et hybrides


  • Résumé

    The taxonomy of mints is complex because of their high morphological polymorphism, their ability to hybridize and their domestication. Genetic diversity and phylogenetic relationships of the section Mentha were established within a collection of 62 accessions of different geographical origins, representing the 4 legitimate species (M. Suaveolens L. , M. Longifolia (L. ) Huds. , M. Aquatica L. , M. Arvensis L. ) and the 3 most cultivated hybrids (M. Spicata L. , M. X piperita L. , M. X gracilis L. ). The AFLP (Amplified Fragment Length Polymorphism) and ISSR (Inter Simple Sequence Repeat) DNA fingerprinting methods were performed. The results allow us to identify each species and are in accordance with the present classification. On the other hand, they assess the genetic potential of each species and the relationships between hybrids and legitimate species. The non-coding chloroplastic DNA (trnL intron, intergenic spacers trnL-trnF, psbA-trnH) shows several haplotypes within some species. The ITS (Internal Transcribed Spacers 1 and 2) sequences display intra and interspecific polymorphism and give information about evolution of polyploids and hybrids

Consulter en bibliothèque

Version is available sous forme papier

Informations

  • Détails : 194 f.
  • Notes : Thèse reproduite
  • Annexes : Bibliogr. 21 f.

Where is this thesis?

  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.