Détection, sélection et transmission de virus au niveau des muqueuses génitales : à propos de 3 modèles : virus de l'immunodéficience humaine, virus GBV-C/HGV et virus de l'hépatite C

par Thomas Bourlet

Thèse de doctorat en Sciences de la vie

Sous la direction de Bruno Pozzetto.

Soutenue en 2002

à Saint-Etienne .


  • Résumé

    Les travaux presentes dans notre These s'inscrivent dans la Thematique du groupe de recherche GIMAP -Groupe Immunite des Muqueuses et Agents Pathogenes-, a savoir l'etude des interactions entre HIV et la muqueuse sexuelle, principale voie de contamination de cet agent. Nous nous sommes d'abord attaches a developper des techniques sensibles et reproductibles de detection et de qualification de l' ARN de HIV-1 dans le plasma seminal et la salive et au sein de differentes fractions cellulaires du sperme. Nos resultats suggerent l'existence d'un compartiment seminal au moins chez certains hommes "a risque" presentant une charge virale seminale plus elevee que dans le sang ; cette compartimentation apparaît plus marquee au niveau salivaire ou l'efficacite des antiretroviraux semble reduite. En parrallele, nous avons participe a la mise en evidence d'un co-recepteur CXCR4 fonctionnel a la surface de cellules de Langerhans en culture monocouche. Des travaux sont en cours pour preciser le role de ces cellules epitheliales dans la secretion des virus presentant un tropisme pour le corecepteur CCR5 lors de la transmission sexuelle. Les outils moleculaires developpes pour la detection et la quantification de HIV-1 au niveau d'echantillons muqeux nous ont ensuite permis de nous interesser a la transmission du GBV-C/HGV par voie sexuelle. Nos travaux conduits a partir d'une population d'hommes infectes par HIV-1 ont ete parmi les premiers a suggerer une transmission sexuelle de GBV-C/HGV par l'etude de la prevalence des marqeurs seriques de ce virus ( ARN et anticorps anti-E2) et par la detection chez 4 sujets d'ARN viral dans le sperme ou la salive. Par ailleurs, nous nous sommes interesses au risque de transmission de HCV chez les couples dont l'homme est porteur chronique de ce virus et candidats a une procreation medicalement assistee (PMA), par la recherche de l'ARN viral dans les differents fractions seminales. La detection d'ARN de HCV dans le plasma seminal d'environ 12% d'entre eux ainsi que,de facon transitoire, dans la fraction spermatozoides de l'un d'eux, incite a une vigilance quant au risque potentiel de contamination par l'acte de PMA. Nous poursuivons ces recherches dans le cadre de l'AC-11 de l'ANRS, par un travail de standardisation de technique de detection de l'ARN de HCV dans le sperme, notamment par la coordination d'un controle de qualite multicentrique, et dans le cadre d'un PHRC dont l'objectif est de valider un algorithme decisionnel pour la prise en charge en PMA des couples sero-differents pour HCV.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (173 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. dispersée

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Section Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : EM 46523
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2015-014785
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.