Qualité spectrale des prédictions acoustiques obtenues par méthode géométrique dans des cavités couplées et absorbantes : moyennes fréquences

par Théophane Courtois

Thèse de doctorat en Mécanique. Acoustique

Sous la direction de Vincent Martin.

Soutenue en 2002

à Rouen .


  • Résumé

    La modélisation de couplages acoustiques dans les moyennes fréquences est problématique à cause de la taille des domaines. La méthode des rayons dans les cavités absorbantes permet d'obtenir des réponses point à point avec des temps de calcul réduits, ce qui facilite l'obtention de résultats large bande. Qu'en est-il quand les cavités sont couplées avec une représentation intégrale utilisant de telles fonctions de Green? Une technique de sources-images est d'abord développée pour éviter toute approximation géométrique. Cependant, en raison d'approximations qui lui sont propres, la méthode des rayons est imprécise en présence de parois absorbantes. Une analyse montre qu'on peut hiérarchiser les erreurs dues aux rayons. Finalement, seul le rayon rasant doit être remplacé par une autre approximation. Dans ces conditions, la méthode des rayons est adaptée aux problèmes de couplage en moyennes fréquences. Des comparaisons avec les éléments finis et des mesures expérimentales le confirment.


  • Résumé

    Numerical modeling of coupling in acoustics in the medium frequency range poses problems due to the size of the domains. With the ray method in damped cavities, it is possible to target a small number of points inside the domain and, subsequently, to reduce calculation time, making it possible to look for spectral instead of harmonic results. Does this still hold when the cavities are coupled thanks to an integral representation using such Green functions? An original image-source technique is first developed to avoid geometrical approximations. But in fact, due to inherent approximations, the ray method is inaccurate in the presence of absorbent walls. An analysis shows that a hierarchy exists among the errors arising from the rays, and finally it appears that only the grazing rays must be replaced by another approximation. In these conditions, the ray method is capable of solving coupling problems in medium frequency range as confirmed by finite elements and experimental comparisons.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 214 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 51 réf. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences site Madrillet.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 02/ROUE/S047
  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées (Rouen Normandie).
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.