Création musicale et environnements sonores

par Solvejg Pollet

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Marie-Claire Mussat.

Soutenue en 2002

à Rennes 2 .


  • Résumé

    The @question of soundscape has been at the centre of scientific and university laboratory research for several years. This notion brought to the fore in the mid-seventies by the Canadian composer R. -M. Schafer is a consideration of the daily sound environment through active listening. The qualitative dimension of the environment sounds in thus a new orientation for urbanists, architects and acousticians whose research had focused until then on the totality of sound in terms of quantity and nuisance. A multidisciplinary team under the sociologist J. -F. Augoyard in working on the separation of spheres of knowledge and sound practices. Today, when conception and perception of the world are changing, both the notion of sound and listening schemes are being modified. What of the thought of composers in all this? This particular angle on soundscape has a history in musical creation. Rooted in the evolution of XXth century music in musical compositions which integrate this dimension of daily sounds, they reveal innovative approaches with various aesthetic characteristics. Since the awareness inspired by P. Schaeffer along with the concerns of plastician and Land Art artists, composers have developed writing with and for soundscape. This conception of an "entre catégories" creation comes directly within the of a postmoderne movement. The linking and comparing of these works is a means of establishing a few points of reference within a diversified production. This widening of the field of contemporary musical creation provokes a questioning of the composer's status. The latter assumes the role of a mediator and must therefore adapt to the mutations which deeply transform social contexts. These works attempt to renew a dialogue with the public by offering them listening works which combine everyday life, ways of living and works of art.


  • Résumé

    @Depuis plusieurs années, la problématique du paysage sonore est au coeur des recherches menées par différents scientifiques et laboratoires universitaires. Cette notion, mise en évidence au milieu des années mille neuf cent soixante-dix par le compositeur canadien R. -Murray Schafer, développe une prise en compte de l'univers sonore quotidien, par le biais d'une écoute active. La dimension qualitative des sons de l'environnement constitue alors une orientation nouvelle qui mobilise l'attention de certains urbanistes, architectes et acousticiens dont les études considéraient jusque là la globalité sonore en termes de quantification et de nuisance. Une équipe pluridisciplinaire, réunie par le sociologue Jean-François Augoyard, oeuvre à décloisonner les champs des connaissances et des pratiques du sonore. Aujourd'hui, devant un monde en transformation dans sa conception et sa perception, la notion de bruit et les schèmes d'écoute se modifient. Qu'en est-il alors de la réflexion des compositeurs? Sous cet angle particulier du paysage sonore existe un passé historique de la création musicale. S'inscrivant dans l'évolution de la musique du XXème siècle, les démarches compositionnelles qui intègrent cette dimension des sons du quotidient révèlent des approches novatrices aux esthétiques multiples. Depuis la prise de conscience insufflée par Pierre Schaeffer et rejoignant aussi les préoccupations des plasticiens et des artistes du Land Art, les compositeurs développent une écriture avec et pour le paysage sonore. Cette conception d'une création "entre catégories" s'inscrit directement dans un mouvement de postmodernité. La mise en écho de ces oeuvres permet d'établir quelques repères au sein d'une production diversifiée. Cet élargissement du champ de la création musicale contemporaine suscite une remise en question du statut du compositeur. Ce dernier se situe ici dans un rôle de médiateur et répond alors à une nécessité dictée par les mutations qui transforment en profondeur les contextes sociaux. Ces oeuvres tentent de renouer un dialogue avec le public qu'elles sollicitent par des propositions d'écoute à la croisée des chemins du quotidien, des pratiques de vie et de l'oeuvre artistique.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., (563, 194p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie p. 497-530. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2002/97/1
  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2002/97/2
  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2002/97 CD
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.