Une famille de musiciens bretons au XIXe et au début du XXe siècle : les Collin

par Jocelyne Ourvois

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Marie-Claire Mussat.

Soutenue en 2002

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Julien Collin, born in 1789, was organist at the cathedral of Saint-Brieuc. He was the father of several musicians. Four sons among his children became priests and conducted the choir of the cathedral from 1836 to 1901. Two other sons went to Paris to study. When Charles Collin came back, he replaced his father and Pierre played the organ at Saint-Michel church. Cavaillé-Coll, a family's friend re built the two instruments. Their children were musicians as well. Charles's son, Charles-Augustin, who studied at Niedermeyer school was organist at Notre-Dame in Rennes from 1884 to 1938. His brother, Sullian, while he studied law at Rennes University, helped him at conducting the church choir. They got involved into the Britany artistic movement as their father did and they contributed to L'Hermine with J. -G. Roparts. In 1892, Sullian started a musical paper, Le Sonneur de Bretagne, that was stopped three years later when Sullian graduated as a doctor in law and left Rennes. They were organists, church choir conductors, teachers, and they organized concerts and collaborated to events of the time. In Saint-Brieuc, Charles set the Philharmonic Society up, it became a symphonic orchestra. They were good at music, and they were good at writing, as well. They wrote a lot of papers and souvenirs that were not published. Theses tell us about their life and about all their musical relationships. Five were composers. Charles and Charles-Augustin wrote a lot. Charles used traditionnal melody and he published several books of Carols from Britany that are among the best of what he composed.


  • Résumé

    Julien Collin, né en 1789, organiste à la cathédrale de Saint-Brieuc engendra une lignée de musiciens. Quatre de ses fils, devenus chanoines se succédèrent à la direction de la ma^itrise de la cathédrale de 1836 à 1901 et en firent sa renommée. Les deux autres, après leurs études à Paris vinrent tenir les orgues à Saint-Brieuc. Charles remplaça son père et Pierre joua l'orgue de la paroisse Saint-Michel. Les deux instruments furent refaits par un ami de la famille, Cavaillé Coll. Leurs enfants furent, eux aussi, musiciens. Le fils de Charles Collin, Charles-Augustin, issu de l'école Niedermeyer joua, de 1884 à 1938, l'orgue de Notre-Dame à Rennes, son frère, Sullian, pendant ses études de droit, l'aida en dirigeant la maîtrise. Ils participèrent au mouvement artistique breton, comme l'avait fait leur père et collaborèrent à L'Hermine en compagnie de J. -G. Ropartz. Sullian créa, en 1892, un journal musical, Le Sonneur de Bretagne, qui fut arrêté trois ans plus tard quand Sullian quitta Rennes muni d'un doctorat de droit. Organistes, maîtres de chapelle, enseignants, ils exercèrent aussi leur talent en organisant des concerts dans les salons, et dans les Sociétés, en participant aux évènements régionaux. Charles refonda la Société philharmonique de Saint-Brieuc qui devint un orchestre symphonique. Bons musiciens, ils avaient la plume habile et ils laissent quantité d'articles, de souvenirs inédits qui témoignent de la vie musicale et de l'étendue des relations qu'ils tissèrent pendant leurs séjours parisiens. Cinq d'entre eux furent compositeurs, Charles et Charles-Augustin Collin furent les plus prolixes. La Bretagne fut pour eux source d'inspiration. Charles utilisa les mélodies traditionnelles et publia plusieurs volumes de Cantiques bretons pour orgue qui restent le meilleur de sa production.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 5 vol., (1076-[22]p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 686-714. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2002/57/1
  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2002/57/2
  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2002/57/3
  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2002/57/4
  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2002/57/5

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.