La débilité selon Lacan : à la lumière d'un cas exemplaire

par Daniel Cadieux

Thèse de doctorat en Psychologie clinique et pathologique

Sous la direction de Jean-Claude Maleval.

Soutenue en 2002

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Debility according to Lacan, under the light of an exemplary case. We introduce debility through a discrimination between invalidating debility and the creative one, from the evolution of the concept in Lacan's teaching, and that will lead us to question debility in relation to the symetrical-mind-in-reverse of the unconscious ; to which the operator is the imaginary function. After exposing a clinical example of invalidating debility in psychoanalytical cure, Wolfgang Amadé Mozart will be our exemplary case thanks to his remarkable precocity. The quality of the father-and-son encounter was essential here. The defective genius : "high -spirited, light-headed and pleased at work" exists, but only for a body-debility unburdened on l'Autre. Mozart is his music, and we'll demonstrate that it is consubstantial with language, through an intertwining of the signifier and the music ; it's both a "pure writing" worth the structural "real", and "applied writing" for sonority and the music ; it's both a "pure writing" worth the debility to the symptom ; and, through its imaginary bipolarity and the function of modulation it carrie, it gets at givng its other name, the preconscious.


  • Résumé

    Nous introduisons la débilité mentale par une découpe entre invalidante ou féconde, à partir de l'évolution du concept dans l'enseignement de Lacan, ce qui nou amène à poser la débilité en fonction de l'esprit énantiomorphe à l'inconscient. L'opérateur en est la fonction imaginaire. Après un exemple clinique de débilité mentale invalidante en cure analytique, notre "cas exemplaire" sera Wolfgang Amadé Mozart à cause de la remarquable précocité. La qualité de la rencontre père-fils fut ici essentielle. Le génie débile "esprit gai, tête légère et plaisir au travail", a sa condition même dans une débilité du corps laissée à la charge de l'Autre. Mozart est sa musique et nous montrerons qu'elle est consubstantielle au langage, par un entrelacement entre le sgnifiant et la musique : à la fois "écriture pure" qui vaut pour le réel structural et "écriture appliquée" pour la sonorité, la voix et le signifiant. La conclusion articule la débilité au sinthome ; et, via sa bipolarité imaginaire et la fonction de modulation qu'elle supporte, lui donner son autre nom, le préconscient.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., (480-[11]) p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. [481-486]

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire centrale.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2002REN20016
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Lettres et Sciences humaines (Montpellier).
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.