Modélisation des interactions entre système anthropique et faune sauvage : la carte de risque appliquée à la gestion de la faune en milieu urbain

par Gwenaëlle Le Lay

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Philippe Clergeau.

Soutenue en 2002

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Les villes constituent des modèles privilégiés pour l'analyse des interactions entre système anthropique et système naturel. Nous proposons, pour la gestion de la faune en milieu urbain, une modélisation dont les étapes consistent à 1) décrire l'organisation spatiale de l'espace à gérer, 2) mettre en évidence les facteurs clefs de la relation espace-espèce, 3) identifier les modalités de la vulnérabilité des systèmes humains, et 4) établir une carte de risque confrontant les deux systèmes, indiquant aux gestionnaires les secteurs sur lesquels porter leurs efforts. Pour chaque étape, nous présentons un protocole détaillé utilisant notamment les outils de la télédétection, de la biologie de la conservation, et de l'aide à la décision, mis en œuvre par un système d'information géographique. L'exposé s'appuie sur des cas réels de villes de l'ouest de la France confrontées au Goéland argenté (Larus argentatus), au Renard roux (Vulpes vulpes), ou à l'Etourneau sansonnet (Sturnus vulgaris).


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 352 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : 290 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA Rennes 2002/158
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.