Transfert de gène dans le mulcle au moyen de vecteurs AAV recombinants

par Jérôme Abadie

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Yan Chérel.

Soutenue en 2002

à Rennes 1 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Nous avons évalué l'efficacité et l'innocuité de la transduction du muscle de rat par les vecteurs recombinants dérivés de l'Adeno-associated virus (AAVr), lors d'administrations intramusculaire et intra-artérielle. L'administration locale montre que la transduction est fortement améliorée dans le muscle en situation de régénération par rapport au muscle sain et n'occasionne pas d'altération phénotypique. La forte expression du récepteur de l'AAV par les myotubes pourrait faciliter l'entrée des vecteurs AAVr. Cette capacité permet d'envisager leur utilisation pour la thérapie génique des myopathies héréditaires. L'administration intra-artérielle vise à transduire simultanément plusieurs muscles. Notre technique utilise un médiateur vasoactif et permet la diffusion de particules de la taille des AAVr dans l'ensemble des muscles ciblés. Précocement, le transgène est détecté dans plusieurs muscles du membre injecté mais aucune transduction n'est détectable un mois après administration.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 329 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : 802 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA Rennes 2002/157
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.