Etude théorique et expérimentale d'(oxy)nitrures : synthèse, caractérisation, structure électronique des nitrures M3N2 (M=Be,Mg,Ca,Sr,Ba) et Ta3N5 et des oxynitrures TaON,Ln2Ta2O5N2 et Ln2(Zr,W)2(O,N,0)8 (Ln=élément de terre rare)

par Emmanuelle Orhan

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Roger Marchand.

Soutenue en 2002

à Rennes 1 .


  • Résumé

    L'objectif principal de ce travail est d'établir des relations entre la composition chimique, la structure cristalline et électronique de composés (oxy)nitrures colorés d'une part et leurs propriétés optiques d'autre part. La couleur de ces composés semiconducteurs est due à des transitions interbandes entre la bande de valence et la bande de conduction. Dans un tel mécanisme, la couleur peut aller du noir au blanc en passant par le marron, le rouge, le orange et le jaune, selon la taille du gap, en d'autres termes, selon la position du front d'absorption dans le spectre UV-visible-proche IR. L'étude de la structure électronique de composés nous conduit à une meilleure compréhension des phénomènes menant à leur couleur. Nous avons ainsi étudié les nitrures binaires M3N2 (M = Be, Mg, Ca, Sr, Ba) et l'oxynitrure TaON. De plus, la synthèse par voie " chimie douce " de nouvelles phases comme Ln2ZrW(O,N,-)8 et Ln2Zr1,5W0,5(O,N,-)8 de type fluorine, issus de la nitruration des oxydes nouveaux Ln2ZrWO8 (de type scheelite) et Ln2Zr1,5W0,5O7,5-0,5 (de type fluorine), ouvre de nouvelles possibilités dans l'étude de composés (oxy)nitrures.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 213 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : 138 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA Rennes 2002/123
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.