Etude de la maturation différentielle du gène alpha-fast tropomyosine chez xénopus Laevis : identifications d'éléments en cis régulant l'utilisation d'un exon composite interne/3' terminal

par Sandra Hamon Gouault

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Serge Hardy.

Soutenue en 2002

à Rennes 1 .


  • Résumé

    L'exon 9A/9' du gène de l'alpha-tropomyosine de Xenopus laevis est utilisé en tant qu'exon 3' terminal dans les cellules musculaires embryonnaires ou en tant qu'exon interne dans les muscles striés embryonnaires et adultes. Il est par contre exclu dans les cellules non musculaires. L'exon 9A/9' se caractérise par des sites d'épissage et un signal de polyadénylation suboptimaux ainsi que par un point de branchement éloigné situé à 274 pb en amont du site d'épissage 3'. Une approche par transgenèse transitoire dans l'embryon a permis de mettre en évidence deux éléments régulateurs chevauchants en amont de l'exon 9A/9'. Un élément répresseur correspondant à des motifs consensuels de liaison à la PTB réprime l'utilisation de cet exon dans les cellules non musculaires. Un élément activateur correspondant à un motif conservé chez les oiseaux et les mammifères, jouxté de plusieurs pseudo points de branchement favorise la sélection de l'exon 9A/9' en tant qu'exon terminal dans les cellules musculaires embryonnaires.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 188 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : 600 réf.

Où se trouve cette thèse ?