Contribution à la mise en évidence des chimiokines et de leurs récepteurs dans le testicule

par Cécile Habasque

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de Michel Samson.

Soutenue en 2002

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Lors de réactions inflammatoires du testicule, une infiltration leucocytaire est observée. Le but de notre étude a été de déterminer si les cellules testiculaires pouvaient produire des chimiokines, molécules responsables de l'attraction des leucocytes. Nos résultats montrent que les cellules somatiques du testicule sont capables de produire les chimiokines MCP-1, GRO, IP-10 et fractalkine en réponse à des cytokines pro-inflammatoires ou à du LPS. De plus, la fractalkine est également présente en conditions basales et possède, au sein du testicule, un deuxième transcrit que nous avons caractérisé. D'autre part, de nombreuses observations font du testicule une cible potentielle du VIH. Nous avons donc a donc recherché les principaux récepteurs du VIH : CD4, CCR5, CXCR4 et CCR3 dans le testicule. Nous démontrons la présence de CD4, CCR5 et CXCR4 uniquement au niveau des macrophages résidents testiculaires. Ainsi, ces cellules deviennent des cibles du virus et une voie d'infection et de réplication au sein du testicule.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 171 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : 500 réf.

Où se trouve cette thèse ?