Le "Justicia" d'Aragon : un personnage unique dans l'Aragon du moyen âge et sa restauration après le franquisme

par Carlos Navarro-Valenzuela

Thèse de doctorat en Civilisation espagnole

Sous la direction de Eliseo Trenc Ballester.

Soutenue en 2002

à Reims .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Une situation antagonique de souverainetés entre roi d'Aragon et ses chevaliers de l'aristocratie militaire a engendré à partir du XIIIe siècle la figure historique la plus connue et populaire du royaume : Le Justicia Mayor, représentant de l'organe le plus important du pouvoir judiciaire, chargé de juger les litiges entre roi et les nobles, mais aussi interprète du droit coutumier et récepteur des plaintes des sujets envers le roi et ses officiels. Le développement des nationalismes dans la démocratie récente espagnole a conduit à s'interroger sur les rôles des personnages ou institutions historiques qui ont acquis dans le passé une grande valeur historique, et dans certains cas, même mythique. Dans le cas d'Arargon, apparai͏̈t ce personnage du Justicia qui symbolise non seulement le défenseur des injustices et libertés du royaume mais aussi, à partir de 1591, il deviendra l'emblème et le paradigme de la résistance aragonaise devant les tendances absolutistes ou centralisatrices qui se sont succédées historiquement en Espagne. Ses prérogatives particulières et singulières telles que le Proceso de Firma et le Derecho de Manifestaci'on, précédent de ce qui est aujourd'hui l'Habeas Corpus, font de lui un précurseur dans le panorama historico-institutionnel du Moyen Age. Ceci était impensable à cette époque-là, sur des terres que relevaient d'un pouvoir royal absolu d'origine divin. Ainsi le Justicia devient un modèle probable de défenseur des droits de l'homme ou des institutions aussi démocratiques que celle de l'Ombudsman suédois ou des médiateurs européens, qui se seront seulement consolidés quelques siècles plus tard dans des régimes avancés de libertés démocratiques. Avec son statut d'autonomie obtenu en 1982 au sein de la démocratie parlementaire espagnole, Aragon a aussi retrouvé le Justiciazgo et son représentant, le Justicia. Aujourd'hui comme hier, il continue à avoir comme mission la protection et la défense des droits et libertés des Aragonais, reconnus dans le Statut d'Autonomie, qu'ils soient individuels ou collectifs. Il a en charge, également leur défense et leur application dans le cadre de la Constitution espagnole.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 598 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : f. 443-485.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Section Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 02REIML003
  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR REIMS 2002/1

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Casa de Velázquez. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.