Les violences anti-épiscopales dans le royaume de France aux XIe-XIIe siècles

par Myriam Soria

Thèse de doctorat en Histoire et civilisation médiévale

Sous la direction de Martin Aurell.

  • Titre traduit

    Violences against Bishops in th Realm of France (11th and 12th centuries)


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans le cadre du royaume de France, plus de cinquante évêques ont été victimes de violences au cours des XIe et XIIe siècles. L'apparente diversité de leurs situations, tout comme leur répartition relativement homogène dans l'espace et dans le temps, peuvent faire passer ces mauvais traitements pour de simples accidents. Cependant, l'étude approfondie de leurs dossiers tend à prouver que les violences anti-épiscopales constituent un véritable phénomène caractéristique du Moyen âge. Une réflexion menée à différentes échelles permet de s'apercevoir qu'il s'agit d'une constante dans l'ensemble de l'Occident chrétien : il est facile de trouver dans les royaumes limitrophes des éléments de comparaison au travers de violences parfois célèbres à l'image du meurtre de Thomas Becket. Le regroupement de ces violences en trois catégories principales -assassinats, expulsions, captivité- dans le cadre d'une typologie permet de leur donner un sens et de faire apparaître des éléments de cohérence. Les violences ne sont pas distribuées au hasard, elles sont calculées, répondent à des stratégies mûrement réfléchies et s'enchaînent parfois les unes aux autres suivant une gradation logique. La répartition chronologique des différents types de violences anti-épiscopales n'est pas non plus hasardeuse : on peut très schématiquement associer ces manifestations hostiles aux grands bouleversements de la société, aux mutations politiques et religieuses affectant le royaume. Il faut leur ajouter des situations liées à des crises plus localisées dans les provinces qui se soldent également par une remise en question du pouvoir de l'évêque. Les violences perpétrées à l'égard des prélats ne sont donc pas anecdotiques. Leur étude vise à clarifier les rouages d'un phénomène complexe afin de donner des clés de lecture supplémentaires pour la compréhension des mutations ayant affecté la place de l'Eglise dans le royaume de France et plus largement dans l'Occident chrétien. Elle permet encore de modifier l'approche du regard porté sur les évêques au coeur du Moyen âge.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (713 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 483-508

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TL 27-2002-19-A
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 27-2002-19-B
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Bibliothèque Michel Foucault.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.