La seconde vie des rois : l'imposture politique dans l'Occident médiéval (XIIe-XVe siècle)

par Gilles Lecuppre

Thèse de doctorat en Histoire médiévale

Sous la direction de Martin Aurell.

Soutenue en 2002

à Poitiers , en partenariat avec Université de Poitiers. UFR de sciences humaines et arts (autre partenaire) et de Centre d'études supérieures de civilisation médiévale (Poitiers) (autre partenaire) .


  • Résumé

    A la fin du Moyen âge, l'imposture politique se révèle un moyen d'opposition presque banalisé, particulièrement en Flandre, sur les terres d'Empire et en Angleterre, même si d'autres espaces connaissent parfaitement la frauduleuse pratique et l'exploitent de temps à autre. De faux anachorètes ou de faux pèlerins, de retour - selon leurs dires- après une longue période de pénitence, tentent de la sorte de s'emparer de la couronne en incarnant un roi mort ou disparu. Bientôt, de plus jeunes aspirants au principat les rejoignent dans leur tentative. A l'évidence, de telles tromperies se trouvent facilitées par certaines particularités de la civilisation médiévale -l'importance de l'érémitisme, des croisades et des guerres éloignées ou encore les défaillances de la mémoire ordinaire- mais elles reposent essentiellement sur la volonté de partis intrigants. Les complots aristocratiques, au coeur du phénomène, expriment une contestation radicale de l'illégitimité ou de l'incompétence supposées du véritable souverain, auquel il appartient de relever un défi redoutable. D'autres causes de mécontentement viennent d'ordinaire se greffer sur la supercherie, au point que le dirigeant contrefait agit en porte-parole des victimes de l'"Etat moderne" naissant ou en simple marionnette entre les mains de puissances étrangères. Paradoxalement peu affectés par le charisme messianique ou prophétique, les imposteurs pourraient bien symboliser la royauté débonnaire, par opposition à une monarchie toujours plus oppressive.

  • Titre traduit

    King's second life : political imposture in medieval West (XIIth-XVth century)


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par Presses universitaires de France à Paris

L'imposture politique au Moyen âge : la seconde vie des rois


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (782 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 740-773

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TL 27-2002-9-A
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 27-2002-9-B
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Bibliothèque Michel Foucault.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2002POIT5009
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par Presses universitaires de France à Paris

Informations

  • Sous le titre : L'imposture politique au Moyen âge : la seconde vie des rois
  • Dans la collection : ˜Le œnoeud gordien
  • Détails : 1 vol. (405 p.)
  • ISBN : 2-13-054561-0
  • Annexes : Bibliogr. p. [385]-393. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.