Fatigue des muscles inspiratoires induite par l'exercice chez l'homme normal : évaluation par la stimulation magnétique

par Sophie Jonville

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de André Denjean et de Nathalie Delpech.


  • Résumé

    Nous présentons la fatigue des muscles ventilatoires qui se développe à l'exercice ainsi que les différents indices qui permettent de l'évaluer. Nous avons vérifié que la mesure de pression à la bouche en réponse à la stimulation magnétique des nerfs phréniques évalue la fatigue des muscles inspiratoires dans des conditions d'exercice et de fatigue spécifique des muscles inspiratoires. Les résultats de notre deuxième étude suggèrent que l'acidose est impliquée dans le développement de la composante périphérique de la fatigue des muscles inspiratoires à l'exercice. Enfin, nous avons étudié la composante centrale de la fatigue diaphragmatique à l'exercice. La baisse de l'amplitude des potentiels moteurs évoqués en réponse à la stimulation corticale observée à l'exercice ne s'est pas produite avec un travail inspiratoire accru. La fatigue des muscles ventilatoires est un processus intégratif qui pourrait permettre une optimisation de l'utilisation des ressources physiologiques.

  • Titre traduit

    Exercise-induced inspiratory muscle fatigue in normal humans : assessment with magnetic stimulation


  • Résumé

    Exercise-induced ventilatory muscle fatigue is presented as well as indices used to assess that phenomenon. We have shown that the measurement of twitch mouth pressure in response to magnetic stimulation of the phrenic nerves assesses inspiratory muscle fatigue induced by exercise or by specific inspiratory muscle loading. In a second study, acidosis is shown to be involved in exercise-induced inspiratory muscle fatigue. Then, the central component of diaphragmatic fatigue has been studied with motor evoked potentials (MEP) in response to cortical stimulation. The decrease of the MEP amplitude observed following exercise did not occur when the inspiratory work was increased. It is suggested that ventilatory muscle fatigue is an integrative process that would allow to optimize the use of physiological ressources.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [11]-161 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 150 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 02/POIT/2314-A
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 02/POIT/2314-B
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.