Effet de la fréquence gestuelle sur la cinétique de VO2 au cours d'un exercice dynamique des membres supérieurs : signification physiologique de la composante lente

par Jean-Michel Levêque

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Jeanick Brisswalter et de Olivier Bernard.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Effect of movement frequency on oxygen uptake kinetics during upper limbs dynamic exercise : physiological signifiance of VO2 slow component


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Lors d'exercices d'intensité constante supérieure au seuil lactique, une augmentation de VO2, appelée composante lente de VO2 (VO2exc), apparaît au-delà de la 3ème minute d'exercice. Le présent travail expérimental s'est intéressé, pour des exercices sollicitant les membres supérieurs, à la relation entre l'amplitude de VO2exc et l'évolution de l'activité neuromusculaire étudiée à partir de la pente de la relation linéaire " EMGinorm. Temps " (en Ua. Min-1). La première étude a montré que pour un exercice de pédalage de bras réalisé à 60% de VO2pic, la fréquence gestuelle modifiait : 1/ l'amplitude de VO2exc (117 ± 157 et 159 ± 180 ml. Min-1 à 90 et 110 rpm significativement différent de 319 ± 122 ml. Min-1 à 50 rpm), 2/ la pente " EMGinorm. Temps " mesurée sur le faisceau musculaire Deltoideus anterior (0,9 ± 2,9 et 0,1 ± 1,0 Ua. Min-1 à 90 et 110 rpm significativement différentes de 3,0 ± 2,9 Ua. Min-1 obtenue à 50 rpm). Dans une seconde étude, un modèle d'exercice mono articulaire de rétropulsion des épaules était utilisé afin de contrôler les degrés articulaires sollicités et la majorité des masses musculaires actives (Deltoideus posterior, Latissimus Dorsi, Triceps Brachii, Rectus Abdominis). L'exercice était réalisé à deux fréquences gestuelles de 30 et 50 rpm (8 min à 70% de VO2pic). L'amplitude de VO2exc mesurée à 50 rpm est significativement plus faible (224 ± 112 ml. Min-1, P < 0,05) qu'à 30 cycles. Min-1 (377 ± 177 ml. Min-1). A la fréquence de 30 rpm, les valeurs de VO2exc sont corrélées avec les valeurs de la pente " EMGinorm. Temps " obtenues pour le Latissimus Dorsi (r = 0,83 ; P < 0,01) et le Deltoideus posterior (r = 0, 89 ; P < 0,01). Il semble que les plus grandes amplitudes de VO2exc correspondent à une élévation de l'activité neuromusculaire de certains faisceaux. Cependant, nos résultats montrent qu'il n'est pas nécessaire d'observer une élévation de l'activité neuromusculaire pour obtenir une composante lente puisqu'aux fréquences gestuelles les plus faibles, nous observons des amplitudes de VO2exc relativement élevées malgré l'absence d'élévation de " EMGinorm. Temps " au sein des muscles analysés représentant la majorité des muscles actifs.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 142 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 187 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 02/POIT/2259-A
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 02/POIT/2259-B
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.