Le crime de sang en droit musulman

par Jane Louis-François

Thèse de doctorat en Droit privé et sciences criminelles

Sous la direction de François-Paul Blanc et de Francesco Castro.

Soutenue en 2002

à Perpignan en cotutelle avec l'Università degli studi di Roma "Tor Vergata" .

  • Titre traduit

    Homicid and injury in islamic law


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La première partie de la thèse est consacrée à l'étude des éléments constitutifs des infractions de crime de sang (meurtre, homicide involontaire et praeterintentionnel, blessures volontaires et involontaires). De cette analyse il ressort, entre autres, que le droit musulman est un droit d'essence objective qui cherche cependant à faire une place toujours plus grande à la composante subjective des infractions envisagées. Dans la seconde partie de la thèse sont étudiées la preuve et la sanction de l'homicide et des blessures. Relativement aux principales sanctions prévues par la loi musulmane pour les infractions de crime de sang (talion ou diya), il est intéressant de noter que le législateur musulman n'a pas toujours clairement établi si ces dernières relevaient du régime de la répression ou de celui de la réparation. Par contre, le même législateur a clairement établi les conditions d'application des sanctions et le respect de celles-ci devrait conduire à une forte réduction du domaine d'application du châtiment corporel, si ce n'est à son abandon pratique.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (429-13 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Perpignan Via Domitia. Service commun de la documentation. Section Droit et Sciences économiques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TD 2002 LOU
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.