Compétition et approvisionnement alimentaire chez 2 souches de souris domestique, Mus m. Domesticus (DDO) et Mus m. Musculus (MDH) : inteactions entre mâles et effet des odeurs sociales

par Catherine Jacquot

Thèse de doctorat en Biologie des organismes. Biologie du comportement

Sous la direction de Claude Baudoin.

Soutenue en 2002

à Paris 13 .


  • Résumé

    Les 2 sous-espèces de souris, Mus musculus domesticus et Mus m. Musculus, sont entrées secondairement en contact et partagent les mêmes types d'habitat. Il n'y a pourtant pas eu d'exclusion de l'une d'entre elles. Les facteurs comportementaux ayant probablement joué un rôle important dans ce phénomène, nous avons étudié en laboratoire, chez 2 souches (DDO et MDH) représentant ces souris, les mécanismes de la compétition intersousspécifique. L'accés à des sites d'alimentation est un facteur important de la compétition et les odeurs signalent ces sites. Nous avons donc choisi ce paradigme pour conduire cette étude. Afin de voir quand se déroulerait le partage des ressources, nous avons comparé la distribution journalière de la consommation de nourriture. Les mâles DDO ont ainsi une phase d'alimentation essentiellement en période nocturne tandis que l'apport alimentaire des mâles MDH est plus étalé sur le nycthémère. La rencontre avec un individu de même souche ou d'une autre souche durant cette période pourrait être plus coûteuse pour les mâles DDO que pour les mâles MDH en conséquence d'un manque énergétique possible. Des rencontres dyatiques ont mis en évidence des différences dans la nature des relations entre mâles des 2 souches et que les mâles DDO dominent, même après familiarisation, les mâles MDH. Un individu en présence de l'odeur d'un compétiteur potentiel sur un site d'alimentation se comportera différemment selon sa souche et la familiarité avec l'odeur. Les mâles des 2 souches sont d'autant plus vigilants avec une odeur non familière que la rencontre potentielle est agonistique et que l'odeur est éloignée de la sienne. L'odeur d'un mâle familier est traitée de la même manière quelle que soit son origine ou son statut social. Une généralisation de nos résultats est discutée. Le décalage d'activité des mâles MDH pourrait être caractéristique de tous les mâles M. M. Musculus et aurait permis de limiter les interactions avec les mâles de la sous-espèce dominante.

  • Titre traduit

    Competition and foraging in 2 strains of wild house mice, Mus m. Domesticus (DDO) and Mus m. Musculus (MDH) : interactions between males an effect to social odours


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 188 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 144-161

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2003 017
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.