Résonances de Rayleigh en dimension deux

par Didier Gamblin

Thèse de doctorat en Mathématiques

Sous la direction de Alain Grigis.

Soutenue en 2002

à Paris 13 .


  • Résumé

    Nous étudions les résonnances de Rayleigh créées par un obstacle strictement convexe à bord analytique R en dimension deux. Dans un voisinage polynômial de l'axe réel, nous montrons que les résonnances de Rayleigh convergent exponentiellement vite vers l'axe réel et que leur multiplicité asymptotique est deux. Leur partie réelle est un symbole analytique. Lorsque R est un cercle, la multiplicité des résonances est deux. Si R est assez proche d'un cercle, analytique dans une bande assez large, sous l'hypothèse conjecturale que les constructions BKW approchent assez bien les fonctions résonantes correspondantes, on montre que le taux de décroissance exponentielle de la partie imaginaire des résonances est asymptotiquement proche d'une quantité géométrique. Pour le cas du cercle, sans l'hypothèse conjecturale, on obtient ce résultat par une toute autre méthode.

  • Titre traduit

    Rayleigh resonances in two dimensions


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 86 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 85-86

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2002 011
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.