Interactions et variations des signaux acoustiques et olfactifs lors de la rencontre des sexes chez nezara viridula (heteroptera, pentatomidae)

par Nadège Miklas

Thèse de doctorat en Biologie du comportement

Sous la direction de Michel Renou.

Soutenue en 2002

à Paris 13 .


  • Résumé

    L'objectif de cette étude est d'analyser la complémentarité des signaux olfactifs et acoustiques indispensable à la rencontre des sexes chez Nezara viridula (Heteroptera, Pentatomidae), et de caractériser l'importance éthologique de la variabilité inter-populations de ces signaux. Dans un premier temps, nous avons basé notre travail sur l'étude des différentes étapes constituant le SMRS. Ainsi nous avons mis en évidence le rôle central des chants d'appel émis par les femelles. Ces chants d'appel permettent aux mâles de localiser la femelle sur la plante, alors que la phéromone sexuelle mâle ne permet pas aux femelles de le localiser précisément. Cependant, des composés olfactifs émis par le mâle, sont responsables du déclenchement des chants d'appel chez les femelles. Le mâle répond aux chants d'appel en s'orientant vers la femelle, et en émettant des chants de cour de façon à synchroniser son chant avec celui de la femelle. Le mâle module également l'émission de sa phéromone sexuelle en fonction de la présence/absence de partenaire sexuelle potentielle. Dans un deuxième temps, nous nous sommes intéressés aux déterminismes comportementaux de la sélection du partenaire sexuel. Pour cela nous avons tout d'abord étudié la répétabilité des signaux phéromonaux et acoustiques. Nous avons ensuite mis en évidence la sélectivité des femelles par rapport aux composés olfactifs émis par les mâles. De même, les mâles répondent préférentiellement aux chants d'appel de leurs femelles, même s'ils reconnaissent et répondent aux chants d'appel émis par des femelles "étrangères". Nous discutons en quoi l'évolution de ces signaux peut être le résultat d'une sélection disruptive provenant d'une adaptation secondaire à des milieux différents. Nous intégrons l'ensemble de ces résultats afin de proposer des pistes dans la mise en place d'un programme de lutte intégrée permettant de contrôler ce ravageur.

  • Titre traduit

    Interactions and variability of acoustic and chemical signals in the mate recognition systeme of nezara viridula (heteroptera, pentatomidae)


  • Résumé

    Male N. Viridula produce a volatile pheromone, attracting females. Natural male odour, and, less efficiently, a blend of the bisabolene epoxides and bisabolene, trigger calling behaviour of mature females. Thus, male pheromone is also active in reciprocal short-range communication through positive feed back. Once male and female on a same plant, they communicate with substrate borne vibrations. Male uses the vibratory signals emitted by female to locate her. Thus, female calling song (FCS) is an essential component of the SMRS. Male responds systematically to FCS by emitting male courtship song (MCrS) and modulates temporal and spectral characteristics of its song in synchronisation with female pulse train. Moreover, monitoring of pheromone production showed that males increase emission of the sex pheromone when stimulated with FCS, compared to control insects which showed a tendency to decrease their emission, and males stimulated with a male rivalry song, which showed a stable emission of pheromone. It has been repeatably observed that the song characteristics and the pheromone composition differ between geographically isolated populations. At this point of our study, we considered it was of importance to examine how far the responses of male and female bugs are specific, and allow some discrimination between potential mates. Females respond better to a natural odour of males from their own populations compared to another one. In the same way, mâle responds to FCS of females from their own population by emitting more MCRS and by increasing his amount of pheromone. In conclusion, there is no behaviour barrier between geographically isolated populations of N. Viridula. We discuss the variability of the recording signal to the adaptation of each population to different host plants. There results are discussed to propose a strategy of pest management.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 186 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2002 024
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.